Publié

Fribourg ajoute près de 10 millions pour les mesures sanitaires urgentes

Anne-Claude Demierre à propos de l'aide que le conseil d'Etat fribourgeois va libérer pour les entreprises avec des apprentis [RTS]
Anne-Claude Demierre à propos de l'aide que le conseil d'Etat fribourgeois va libérer pour les entreprises avec des apprentis / 12h45 / 40 sec. / le 5 juin 2020
Après avoir injecté quelque 50 millions de francs pour les mesures urgentes en lien avec la crise sanitaire, Fribourg ajoute 9,5 millions supplémentaires, notamment pour aider la formation professionnelle, les plus démunis et l'économie de proximité.

"Le Conseil d’Etat s’est toujours réservé le droit d’agir durant la période de transition entre l’urgence et la relance si le besoin s’en faisait sentir. C’est pourquoi il propose aujourd’hui un deuxième paquet de mesures d’urgence", a-t-il indiqué vendredi.

Aussi un plan de relance

Le premier paquet de mesures de 50 millions de francs, annoncé le 6 avril, visait à soutenir les acteurs culturels, le tourisme, les médias, les entreprises, les indépendants et les jeunes entreprises.

L'enveloppe supplémentaire de 9,5 millions comprend des aides aux plus démunis (environ 1 million), à la formation professionnelle (1,9 million), un soutien à l’économie de proximité (4,1 millions) et des mesures fiscales (2,5 millions).

Hormis les mesures d'urgence, le Conseil d'Etat fribourgeois a annoncé le 8 mai qu'il dotait le plan de relance de l'économie de 50 autres millions.

Aide à la formation

Au niveau de la formation professionnelle, la mesure entend notamment encourager les personnes adultes sans formation professionnelle touchées par la crise à se former, en offrant la gratuité de la formation scolaire. Pour les entreprises formatrices, le canton va aussi augmenter sa participation aux frais des cours interentreprises d'un quart.

Dans le domaine fiscal, la perception des intérêts moratoires sur les acomptes 2020 sera suspendue jusqu’au terme général d’échéance. Au niveau de l'économie de proximité, l'Etat va participer à des bons d'achat pour soutenir les commerces et services locaux.

Afin de soutenir les plus démunis, le Conseil d’Etat veut aussi renforcer le partenariat avec les institutions et réseaux d’entraide. Le but est d’assurer une aide directe et l’orientation des personnes concernées vers les aides adéquates.

ats/boi

Publié