Modifié

TéléCharmey veut s'assurer un avenir "quatre saisons" de façon pragmatique

Le départ des remontées mécaniques de Charmey. [Adrien Perritaz - Keystone]
TéléCharmey veut s'assurer un avenir "quatre saisons" de façon pragmatique / Le Journal de 22h30 / 1 min. / le 13 mai 2020
Reprise par un groupe d'investisseurs locaux, la société de remontées mécaniques fribourgeoise TéléCharmey a dévoilé mercredi ses projets de développement. Elle table sur une vision d'avenir pragmatique pour assurer sa survie.

Comme pour toutes les stations de moyenne montagne, il s'agit de déployer une offre "quatre saisons" ciblée sur les familles.

Le plan consiste à assurer un enneigement minimal l'hiver grâce à un système novateur de fabrication artificielle de neige à petit débit et en continu dans un espace fermé. La neige est expulsée à l'extérieur puis stockée en tas afin de limiter la fonte et de garantir l'ouverture d'une partie des pistes.

Trois ans pour rentabiliser

Grâce aux recettes que cela pourra générer en hiver, TéléCharmey entend développer des pistes de VTT pour la saison d'été - de niveau grand public et en descente, afin de rentabiliser la télécabine. Mais ce plan pourrait faire face à des oppositions des milieux écologistes.

Le financement, lui, est en cours et il est devisé à 2,8 millions de francs. La société de remontées mécaniques des Préalpes fribourgeoises dispose de trois ans de liquidités pour remonter la pente et rentabiliser ses activités.

Fabrice Gaudiano/oang

Publié Modifié