Modifié le 04 février 2020 à 21:46

Accusé de harcèlement sexuel, l'abbé de Fribourg écarté de son ministère

L'abbé de la cathédrale de Fribourg, mis en cause pour harcèlement sexuel, est suspendu.
L'abbé de la cathédrale de Fribourg, mis en cause pour harcèlement sexuel, est suspendu. 19h30 / 1 min. / le 04 février 2020
L'abbé à la cathédrale de Fribourg faisant l'objet d'accusations d'harcèlement sexuel de la part d'un abbé actif à Peseux (NE) est écarté de son ministère. L'enquête canonique préalable laisse apparaître une nouvelle accusation du même ordre.

L'affaire avait occupé la période entre Noël et Nouvel An, avant de retomber dans le silence. Il y a quelques jours, l'évêché de Lausanne, Genève et Fribourg a ordonné une enquête canonique préalable suite aux accusations portées par l’abbé de Peseux contre l’abbé de Fribourg.

En marge de l'enquête, une autre accusation du même ordre est parvenue à la connaissance de l'évêché. Elle demande à être éclaircie et remonte à près de 20 ans, précise le communiqué. Du coup, le mandat d’enquête a été élargi pour porter aussi sur les nouvelles allégations.

Ecarté le temps de l'enquête

En l’état de la procédure, Mgr Charles Morerod, l'évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, a décidé d'écarter de son ministère l’abbé qui fait l'objet des accusations, le temps de l’enquête et jusqu’à l’établissement des faits.

Pour mémoire, l'abbé de Peseux accuse son homologue de l'avoir harcelé sexuellement entre 2008 et 2011, à Vevey (VD). Dans un premier temps, Charles Morerod, a envisagé l'hypothèse d'un conflit de personnes et un possible chantage. L'affaire avait été dévoilée par le quotidien zurichois Tages-Anzeiger.

Selon la victime présumée, un climat "homo-érotique" aurait régné dans la cure vaudoise du prêtre, où il vivait à l'époque. L'abbé à la cathédrale de Fribourg, désormais suspendu, a rejeté les accusations.

ats/jfe

Publié le 04 février 2020 à 12:27 - Modifié le 04 février 2020 à 21:46