Modifié

Les députés broyards se battent pour la pisciculture d'Estavayer-le-Lac

La pisciculture d'Estavayer sera abandonnée (image d'illustration). [Urs Flueeler - Keystone]
Onze députés broyards se battent pour la pisciculture d'Estavayer-le-Lac / Le Journal horaire / 22 sec. / le 16 janvier 2020
La décision du canton de Fribourg de renoncer à la pisciculture toute neuve d'Estavayer-le-Lac continue de faire des vagues. Les onze députés broyards du Grand Conseil exigent que cette structure, au coût de 2,4 millions de francs, soit mise en fonction.

Les députés profiteront de la prochaine session du législatif cantonal, en février, pour réclamer la création d'une commission d'enquête parlementaire afin de mettre en fonction la pisciculture d'Estavayer-le-Lac... inaugurée en 2016 et abandonnée avant d'avoir servi, en raison de nombreux défauts et dysfonctionnements.

Dans un communiqué de presse publié mercredi, les onze élus broyards estiment que la décision du canton, en décembre dernier, de renoncer à exploiter cette structure est une "aberration financière, politique et morale".

>> Lire aussi: Fribourg abandonne définitivement la pisciculture d'Estavayer

"Connaître les responsables des manquements"

Des enquêtes technique et administrative ont déjà été menées à la demande du canton. Elles ont jugé que les responsabilités des dysfonctionnements de la pisciculture étaient partagées entre de nombreux intervenants. "Pour nous, il y a des fautes graves. Nous souhaitons connaître les responsables des manquements, même s'ils sont multiples, et nous voulons qu'ils assument financièrement", estime notamment la députée PLR Nadia Savary dans La Liberté.

La pisciculture de Colombier (NE) doit prendre le relais pour repeupler les lacs de Neuchâtel et Morat. Le site deviendra une infrastructure intercantonale, avec des capacités augmentées. L'objectif est de produire assez d'alevins pour compenser les dégâts des cormorans et assurer la pêche. Un regroupement que les députés fribourgeois jugent "risqué".

jvia

Publié Modifié