Publié le 06 octobre 2019 à 20:43

Fribourg propose des cours de culture générale pour les adultes sans diplôme

400'000 adultes sont aujourd'hui sans diplôme. Le canton de Fribourg propose une formation inédite.
400'000 adultes sont aujourd'hui sans diplôme. Le canton de Fribourg propose une formation inédite. 19h30 / 2 min. / le 06 octobre 2019
De plus en plus d'adultes se retrouvent sans diplôme ni formation. Pour mieux les intégrer professionnellement, le canton de Fribourg a lancé une classe-pilote offrant à une vingtaine de personnes un cours de culture générale.

Ce cours de culture générale qui durera toute l'année est dispensé chaque semaine à l'Ecole Professionnelle de Santé Sociale (EPSS). La vingtaine de participants, âgés de 25 à 55 ans, et aux parcours très divers, sont tous venus dans le but de faciliter leur intégration professionnelle.

"J'ai besoin de savoir comment ça se passe ici, c'est très différent du pays d'où je viens", souligne Miere Christelle Mustafa, Congolaise d'une cinquantaine d'années. "Cela me permettra de me lancer ensuite dans une autre formation. J'aimerais devenir infirmière! ", sourit-t-elle.

400'000 personnes sans diplôme

Ils sont près de 400'000 à vivre cette situation en Suisse. Pas de diplôme, de maturité ou de CFC. Cela représente près d'un actif sur 12. Même si tous ne sont pas pour autant au chômage, le canton de Fribourg souhaite grâce à ce projet pionnier leur donner davantage de contrôle sur leur carrière.

"L'attestation de fin d'année leur permettra d'être dispensé de culture générale lors d'un éventuel futur CFC", signale Ndeye Maty Kane, professeur à l'EPSS. "Mais le véritable objectif, c'est de leur donner confiance, de faire en sorte qu'ils soient fiers d'eux et aient envie d'étudier, d'entreprendre".

Cette formation modulaire intéresse également les étrangers diplômés, mais dont le papier n'est pas reconnu en Suisse. C'est cette polyvalence qui a présidé ce projet, selon le directeur de l'EPSS Alexandre Etienne. "Il est très important que ce type de passerelle existe. Chacun a un parcours, un tempo différent, et on essaie de s'adapter à chacun". Essentiel, surtout que ces cas pourraient bien augmenter: près d'un jeune sur dix sort aujourd'hui du système scolaire sans diplôme, soit deux fois plus qu'il y a dix ans!

Un bilan sera tiré à la fin de l'année scolaire. En cas de satisfecit, de nouvelles classes pourraient bien être ouvertes dans le futur.

Melchior Oberson/lan

Publié le 06 octobre 2019 à 20:43