Modifié le 18 septembre 2019 à 08:57

Le centre fribourgeois de stockage interinstitutionnel sera à Givisiez

La parcelle de Givisiez où sera construit le centre de stockage interinstitutionnel.
Le centre fribourgeois de stockage interinstitutionnel sera à Givisiez La Matinale / 1 min. / le 18 septembre 2019
Le Conseil d'Etat fribourgeois a choisi finalement un site à Givisiez pour le futur bâtiment devant servir au stockage interinstitutionnel cantonal (SIC). Un concours d'architecture en conception-construction sera lancé vendredi.

L'infrastructure, prévue initialement à Domdidier (FR), s'installera sur une parcelle d'un peu plus de 6000 m2, située en zone d'activités, a indiqué jeudi le Conseil d'Etat. La parcelle est déjà en mains de l'Etat de Fribourg et non construite, et permettra d'y réaliser un bâtiment parfaitement adapté aux besoins.

Le Conseil d'Etat pourra se prononcer sur un projet définitif au printemps 2020, ont précisé ses membres Jean-François Steiert, en charge des constructions, et Jean-Pierre Siggen, en charge de l'instruction publique. Sans opposition au permis de construire, le nouveau SIC sera disponible en 2023.

Nouvel examen

Pour mémoire, le gouvernement fribourgeois avait renoncé en septembre 2018 au terrain prévu à Domdidier, dans la Broye, pour ne pas prétériter les volontés de développement d'un employeur important du canton. Dans la foulée, plusieurs alternatives ont été analysées pour installer le SIC.

Le choix de la parcelle à Givisiez s'est opéré sur la base des critères qui avaient été mis en place pour le site de Domdidier, a noté le Conseil d'Etat. Le terrain se situe à côté du bâtiment du Service de l'informatique et des télécommunications (SITel).

Les zones d'habitation et de travail proches favorisent un type d'activités peu bruyantes. Le passage d'un gazoduc à proximité a fait l'objet d'une analyse de risque qui s'avère faible pour le projet.

Neuf institutions

La parcelle permet de réaliser un bâtiment adapté aux besoins et aux conditions de stockage patrimonial de ses services et institutions culturelles, et de garantir l'espace nécessaire ainsi que des réserves pour l'avenir. Il répondra aux besoins de stockage actuels, y compris une réserve de 25 ans pour neuf institutions.

Celles-ci sont la Bibliothèque cantonale universitaire (pour 30 ans), les Archives de l'Etat de Fribourg, le Musée d'histoire naturelle de Fribourg, le Service archéologique de l'Etat de Fribourg, le Service des biens culturels, le Musée d'art et d'histoire de Fribourg, le Musée romain de Vallon, le Vitrocentre & Vitromusée de Romont et le Château de Gruyères.

Rénovation de la BCU

Sur le plan financier, une demande de crédit sera soumise au Grand Conseil en septembre ou octobre 2020. Si le nouveau SIC voit bel et bien le jour en 2023, il sera alors possible de libérer les locaux de Tetra Pak, à Romont (FR), où les collections de la BCU seront bientôt déménagées, avant le délai de cinq ans fixé pour l'occupation des locaux.

>> Lire: La Bibliothèque de Fribourg se détériore sous le poids des livres

Le projet est en effet aux travaux d'agrandissement et de restructuration de la BCU centrale à Fribourg. La BCU sera vidée en été 2020, pour une fin prévue des travaux en 2023. Pour rappel, le peuple fribourgeois avait largement accepté en votation populaire le 10 juin 2018 un crédit de 60 millions de francs à cet effet.

>> Voir le reportage du 12h45, le 24 janvier 2019: "A Fribourg, la Bibliothèque cantonale et universitaire se dégrade plus vite que prévu".

A Fribourg, la Bibliothèque cantonale et universitaire se dégrade plus vite que prévu.
12h45 - Publié le 24 janvier 2019

ats/sjaq

Publié le 17 septembre 2019 à 18:08 - Modifié le 18 septembre 2019 à 08:57