Modifié le 02 juillet 2019 à 20:43

Migros porte plainte contre le patron de sa coopérative Neuchâtel-Fribourg

L'homme d'affaires fribourgeois Damien Piller est visé par une plainte pénale de la Migros.
L'homme d'affaires fribourgeois Damien Piller est visé par une plainte pénale de la Migros. 19h30 / 1 min. / le 02 juillet 2019
La Fédération des coopératives Migros a déposé lundi une plainte pénale pour gestion déloyale possible à l'encontre du promoteur et avocat fribourgeois Damien Piller, par ailleurs également président de la coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg.

Enrichissement illégitime, conflits d'intérêts, obstruction à une enquête interne: ce sont les griefs qui seraient reprochés à Damien Piller.

Selon un rapport d'experts du cabinet d'avocats Baker McKenzie que 20 minutes a pu consulter, la centrale Migros de Zurich reproche au patron de son antenne neuchâtelo-fribourgeoise un conflit d'intêret. Damien Piller serait soupçonné d'avoir confié pour plus de 3 millions de francs de travaux à des entreprises, dont il est actionnaire, pour des aménagements de magasins. Des factures de plus de 1,7 million de francs seraient également contestées car elles n'auraient aucune justification.

Audit neutre

Damien Piller, contacté mardi par la RTS, a répondu via un communiqué qu'il contestait formellement le rapport d'audit. Selon lui, son auteur n'est pas indépendant puisqu'il est fréquemment mandaté comme avocat pour la Fédération des coopératives Migros. De plus, cet expert, toujours selon Damien Piller, ne maîtriserait pas la langue française, qui est celle des personnes qui ont été entendues.

Le promoteur et avocat fribourgeois a également déposé une plainte pénale pour atteinte à l'honneur. Il conteste tout reproche d'irrégularité ou d'enrichissement. Contrairement à ce qu'indique 20 minutes, Damien Piller affirme ne jamais avoir adjugé de travaux à des entreprises qui lui appartiennent. Il précise aussi qu'un audit neutre et objectif est actuellement en cours, dont les résultats devraient être connus dans deux mois.

Aux mains du Ministère public

La Fédération des coopératives Migros, qui précise que la présomption d'innocence s'applique à Damien Piller, a déposé une grande quantité de documents auprès du Ministère public du canton de Fribourg. A noter que la direction de la coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg, dont Damien Piller est président, soutient les démarche de la Centrale à Zurich.

Maurice Doucas/lan

Publié le 02 juillet 2019 à 14:51 - Modifié le 02 juillet 2019 à 20:43