Modifié le 28 mars 2018 à 15:22

Après les élections, les conseillers d'Etat bernois ont choisi leur dicastère

Les sept conseillers d'Etat bernois réunis juste après leur (ré)élection dimanche 25 mars 2018.
Les sept conseillers d'Etat bernois réunis juste après leur (ré)élection dimanche 25 mars 2018. [Anthony Anex - Keystone]
Le gouvernement bernois a procédé mercredi à la répartition des directions après les élections cantonales de dimanche. Parmi les quatre conseillers d'Etat sortants, seul l'UDC Christoph Neuhaus change de dicastère.

Réélu, le ministre francophone Pierre Alain Schnegg (UDC) conserve la Santé publique et la Prévoyance sociale. La conseillère d'Etat sortante Beatrice Simon (PBD) reste elle aussi aux Finances, tout comme le socialiste Christoph Ammann, qui garde l'Economie publique. L'UDC Christoph Neuhaus abandonne la Justice pour reprendre les Travaux publics, les Transports et l'Energie.

La Verte Christine Häsler, qui fait son entrée au Conseil-exécutif, prend la Direction de l'instruction publique dirigée auparavant par son collègue écologiste Bernhard Pulver. Sans surprise, le libéral-radical Philippe Müller dirigera la Police et les Affaires militaires. Il succède à son collègue de parti Hans-Jürg Käser qui ne se représentait plus.

Quant à la conseillère nationale PS Evi Allemann, elle sera à la tête de la Justice, des Affaires communales et des Affaires ecclésiastiques. La décision formelle sur la répartition des directions sera prise le 6 juin.

>> Lire: La droite conserve la majorité au Conseil-exécutif bernois, poussée du PS et du PLR au législatif

ats/dk

Publié le 28 mars 2018 à 15:17 - Modifié le 28 mars 2018 à 15:22