Modifié le 22 janvier 2018

Quatre femmes et douze hommes en lice pour le gouvernement bernois

Pierre Alain Schnegg et Manfred Buehler.
La gauche parviendra-t-elle à faire tomber Pierre Alain Schnegg dans le canton de Berne? La Matinale / 5 min. / le 22 janvier 2018
Quatre femmes et douze hommes sont en lice pour les sept sièges du gouvernement bernois, a indiqué lundi la chancellerie d'Etat à l'échéance du dépôt des candidatures. La gauche espère reconquérir la majorité le 25 mars.

Quatre des sept conseillers d'Etat sortants briguent un nouveau mandat: les UDC Pierre Alain Schnegg et Christoph Neuhaus, le socialiste Christoph Ammann et l'élue du PBD Beatrice Simon.

L'écologiste francophile Bernhard Pulver, la socialiste Barbara Egger-Jenzer et le PLR Hans-Jürg Käser ne se représentent pas.

Gauche du Jura bernois divisée

L'alliance rose-verte lance un ticket commun à quatre pour renverser la majorité bourgeoise au Conseil-exécutif. Le Parti socialiste présente le conseiller d'Etat Christoph Ammann, la conseillère nationale Evi Allemann ainsi que le francophone du Jura bernois Christophe Gagnebin. La Verte Christine Häsler complète la liste.

En lançant Christophe Gagnebin, le PS bernois espère évincer le conseiller d'Etat UDC Pierre Alain Schnegg qui occupe le siège garanti au Jura bernois par la Constitution. Mais la gauche part une nouvelle fois divisée dans le Jura bernois en raison de divergences liées à la Question jurassienne. Le Parti socialiste autonome (PSA), essentiellement implanté à Moutier, lance Maurane Riesen.

Alliance bourgeoise

Les quatre partis bourgeois, UDC, PLR, PBD et UDF, feront une nouvelle fois front commun pour conserver la majorité retrouvée en 2016. Les trois conseillers d'Etat sortants figurent sur une liste commune avec le candidat PLR Philippe Müller.

Est également candidat: un représentant de l'extrême droite, Nuoffer Yannic, qui porte les couleurs du Parti national suisse (Pnos). Le Parti pirate est aussi dans la course au gouvernement avec deux candidats. Enfin, le sans-parti Bruno Moser est à nouveau en course.

ats/ta

Publié le 22 janvier 2018 - Modifié le 22 janvier 2018