Modifié le 31 janvier 2018 à 14:42

La campagne pour les cantonales bernoises du 25 mars est lancée

Les candidats socialistes et les Verts au gouvernement bernois.
La campagne pour les élections cantonales bernoises du 25 mars est lancée Le 12h30 / 1 min. / le 08 janvier 2018
Dans le canton de Berne, la campagne pour les élections cantonales du 25 mars est lancée. Le délai pour le dépôt des listes électorales pour le Grand Conseil était fixé à lundi à midi.

Pour le gouvernement, après le camp bourgeois, le PS et les Verts ont présenté lundi leur liste commune. Une fois n'est pas coutume, la "couleur politique" du canton de Berne se jouera dans le Jura bernois. Tout tournera en effet autour de Pierre-Alain Schnegg, l'élu UDC du Jura bernois, l'homme par qui la majorité gouvernementale bernoise avait basculé à droite en 2016 lors d'une élection complémentaire.

En moins de deux ans, Pierre-Alain Schnegg, seul élu UDC romand d'un gouvernement cantonal, s'est forgé une réputation d'homme fort du Conseil d'Etat bernois. Il a fait passer une série de mesures d'économies dans le social, sans précédent dans le canton, ni même en Suisse.

Listes communes, à droite comme à gauche

La gauche, qui condamne vertement ces mesures, parle de "démantèlement à la tronçonneuse". Et s'attaque donc au siège réservé au Jura bernois, en présentant Christophe Gagnebin, socialiste de Tramelan, qui a notamment milité pendant dix ans au Parlement cantonal.

Le PS et les Verts font liste commune, et présentent quatre candidats, dont trois sont presque assurés de décrocher un siège. Pour le quatrième, Christophe Gagnebin, c'est loin d'être gagné. Les quatre candidats bourgeois - PLR, UDC et PBD - se présentent en effet groupés, et trois d'entre eux sont sortants.

Mais la coalition rose-verte n'avait toutefois guère d'autre choix: ne pas présenter de candidat dans le Jura bernois équivaut à conduire à la réélection automatique du candidat UDC.

Alain Arnaud/kkub

Publié le 08 janvier 2018 à 12:34 - Modifié le 31 janvier 2018 à 14:42