Publié le 24 septembre 2017

Le projet de fusion ne fait pas l'unanimité dans le vallon de St-Imier

Une vue de Saint-Imier, dans le Jura bernois.
Une vue de St-Imier, dans le Jura bernois. [Christian Beutler - Keystone]
Deux communes sur sept du vallon de St-Imier (BE) ont refusé dimanche de poursuivre le projet de fusion. Le comité de pilotage va proposer aux Conseils municipaux des communes favorables de préparer un contrat de fusion.

"C'est un sentiment de déception pour le comité de pilotage", a expliqué son président Richard Habegger, maire de Villeret, l'une des deux communes avec La Ferrière à avoir rejeté le principe de préparer un contrat de fusion.

Cormoret, Courtelary, Renan, Sonvilier et St-Imier ont accepté de poursuivre le processus. Le oui s'élève entre 60 et 72%. La fusion, si elle se concrétise, devrait donc se faire avec ces cinq communes.

La Ferrière a refusé le projet à 60% et Villeret à 69%. Si la fusion devait aboutir, la commune de Villeret formerait alors une enclave au sein de la nouvelle entité.

ats/tmun

Publié le 24 septembre 2017