Modifié le 19 septembre 2017

En une seule attaque, un loup tue huit moutons dans le canton de Berne

Un loup photographiée en 2015 dans un enclos à Springe, en Allemagne. (Image d'illustration).
Un loup photographiée en 2015 dans un enclos à Springe, en Allemagne. (Image d'illustration). [Keystone]
La semaine dernière, un loup a tué huit moutons au-dessus du lac de Thoune. Il s'agit de la plus grosse attaque depuis le début de l'année dans le canton de Berne.

Depuis avril, les autorités ont répertorié neuf incidents dans lesquels 26 moutons et chèvres ont péri.

La dernière attaque, au Sigriswiler Grat, a eu lieu le 14 septembre. La Direction de l'économie publique du canton de Berne a confirmé mardi les dires d'un éleveur de moutons d'Unterlangenegg. Selon lui, les huit animaux tués appartiennent à un troupeau de 450 bêtes qui passent l'été sur le Grat, au-dessus du lac de Thoune.

Le porte-parole de la Direction de l'économie publique a précisé qu'aucun prélèvement ADN n'a été effectué car des indices clairs pointent vers une attaque de loup. Il reste en revanche à déterminer s'il s'agit du même loup qui a tué trois moutons et deux chèvres durant le mois d'août à Schangnau.

Critères pas réunis pour un tir

Les critères pour un éventuel abattage ne sont pas réunis. En effet, le prédateur peut être tiré s'il a tué au moins 35 moutons ou chèvres en l'espace de quatre mois consécutifs durant la première année après son apparition dans une région. Idem s'il a croqué 25 animaux en un mois.

ats/pym

Publié le 19 septembre 2017 - Modifié le 19 septembre 2017