Modifié le 17 septembre 2017

Belprahon et Sorvilier (BE) refusent de rejoindre le canton du Jura

BE: Belprahon et Sorvilier ont choisi de rester bernois
BE: Belprahon et Sorvilier ont choisi de rester bernois 19h30 / 2 min. / le 17 septembre 2017
Les villages de Belprahon (BE) et de Sorvilier (BE) ne rejoindront pas le canton du Jura. Les citoyens ont décidé dimanche de rester dans le canton de Berne. Les partisans du oui prévoient déjà un recours.

Les citoyens du village de Sorvilier ont choisi dimanche par 121 voix contre 62 de rester dans le canton de Berne. Cent quatre-vingt-sept bulletins sont rentrés, dont trois blancs et un nul. Le résultat a été accueilli dans le village par des acclamations et un concert de klaxons.

Le résultat dans ce village de quelque 300 habitants ne constitue pas une surprise dans la mesure où Sorvilier aurait formé une enclave jurassienne en terres bernoises.

98% de participation à Belprahon

Le village de Belprahon (BE) ne rejoindra pas, lui non plus, le canton du Jura comme Moutier. Les citoyens ont décidé de justesse dimanche, par 121 voix contre 114, de rester dans le canton de Berne. Les partisans du oui sont déçus mais ne s'avouent pas battus.

>> La déception des autonomistes de Belprahon:

La déception des autonomistes de Belprahon
L'actu en vidéo - Publié le 17 septembre 2017
 

Au total, 237 citoyens sur 242 ayants droit se sont rendus aux urnes à Belprahon, ce qui correspond à un taux de participation d'environ 98%. De nombreux autonomistes de Belprahon et de Moutier avaient fait le déplacement pour attendre le dénouement du vote.

Résultat inattendu

A l'issue d'une campagne sans tension, ce village de quelque 320 habitants n'a pas voulu suivre la Ville de Moutier (BE) dans le canton du Jura. Ce résultat constitue une surprise dans la mesure où Belprahon est considéré aujourd'hui comme un quartier de la cité prévôtoise.

Les citoyens ont considéré qu'ils pouvaient conserver ce lien étroit avec la commune centre qu'est Moutier même en n'étant pas dans le même canton. Le projet de fusion sur lequel se prononceront les villages voisins cet automne a aussi pu influencer leur choix.

"Journée historique"

Réagissant au vote, le Conseil-exécutif bernois n'a pas hésité à parler de "journée historique". "Le gouvernement comprend la déception de tous ceux qui auraient voulu changer de canton, mais la démocratie a parlé", a déclaré son président, Bernhard Pulver, appelant à "serrer les rangs".

De son côté, le Gouvernement jurassien a exprimé sa déception. Il a dit respecter le choix de Sorvilier et Belprahon, mais a regretté le climat "délétère" autour du vote suite aux recours sur Moutier.

Les gouvernements des deux cantons s'accordent sur un point: ce dimanche marque la fin de la Question jurassienne au plan politique.

ats/vkiss/vtom

Publié le 17 septembre 2017 - Modifié le 17 septembre 2017

Scrutins "corrects"

Alors que la préfecture du Jura bernois doit encore statuer sur 12 recours liés au vote de Moutier, les scrutins de Belprahon et de Sorvilier se sont déroulés "de manière correcte", selon les observateurs fédéraux.