Modifié le 13 décembre 2016 à 11:54

Moutier dans le Jura? "Pas la fin du monde" pour l'élu UDC Manfred Bühler

Manfred Bühler.
Le conseiller national bernois Manfred Bühler. [Gaëtan Bally - Keystone]
Un rattachement de Moutier au canton du Jura "ne serait pas la fin du monde", estime mardi le conseiller national Manfred Bühler (UDC/BE), jugeant que le statut du Jura bernois ne serait pas entamé.

Elu il y a un an au Conseil national, Manfred Bühler part du principe que le statut particulier du Jura bernois au sein du canton de Berne, à savoir la garantie d'un siège à l'exécutif cantonal et le vote séparé, demeurerait en cas de oui au rattachement de Moutier au Jura le 18 juin prochain.

Pour le maire de Cortébert, il y aurait certes un léger affaiblissement numérique, mais sans conséquence notable. "On peut discuter de la légère surreprésentation de la députation, actuellement au nombre de douze", déclare-t-il dans Le Quotidien jurassien.

La question des emplois est importante

Quant aux 170 emplois administratifs promis à Moutier par le canton du Jura, Manfred Bühler juge l'offre intéressante. Pour lui, "le Gouvernement jurassien souhaite rassurer une partie de l'électorat sur la question, centrale, des emplois. (...) La question est de savoir à quel point cela sera réalisable".

Certaines communes appelées à perdre des services, comme Porrentruy, Les Breuleux ou Delémont, "ne vont pas applaudir des deux mains". "Les autorités jurassiennes seront peut-être confrontées à des résistances. Les discussions seront dures", prédit le seul élu du Jura bernois aux Chambres fédérales.

ats/boi

Publié le 13 décembre 2016 à 11:50 - Modifié le 13 décembre 2016 à 11:54