Modifié

Bienne lance 21 mesures pour faciliter l'intégration des étrangers

Dans les rues de Bienne (image d'illustration). [Martin Ruetschi - Keystone]
Dans les rues de Bienne (image d'illustration). [Martin Ruetschi - Keystone]
Bienne a présenté lundi 21 mesures pour faciliter l'intégration de la population étrangère. La Ville propose par exemple d'impliquer le législatif dans un projet de mentorat sur la recherche d'emploi.

"L'objectif de ce paquet de mesures est de convaincre les migrants de l'utilité de participer à des efforts d'intégration", a expliqué le conseiller municipal UDC Beat Feurer.

Le directeur de l'Action sociale et de la sécurité a ajouté qu'il manquait une base légale dans le canton de Berne pour pouvoir imposer des mesures. Celles-ci seront donc non contraignantes.

Personnes de référence dans l'aide sociale

Le programme prévoit aussi de former des migrants à l'aide sociale pour qu'ils deviennent des personnes de référence dans le travail d'intégration, d'offrir un soutien ciblé aux familles étrangères lors de l'inscription de leurs enfants à l'école ou d'inciter les associations culturelles et sportives à s'ouvrir davantage aux migrants.

L'une des 21 mesures prévoit la formation de médiatrices et de médiateurs interreligieux pour prévenir l'islamisation des jeunes et pour améliorer la cohabitation. Ce projet n'est toutefois pas assorti de la plus haute priorité.

ats/tmun

Publié Modifié

Transmettre des valeurs

Pour le Conseil municipal biennois, il s'agit de transmettre les valeurs et les règles juridiques en vigueur en Suisse. Il est ainsi attendu des migrants qu'ils respectent l'égalité entre hommes et femmes. La ville bilingue compte environ 31% d'étrangers.

C'est à la fin du mois de janvier que l'exécutif municipal a adopté ce catalogue de mesures sur la base du concept d'intégration de la Ville. Il a toutefois dû attendre que le budget soit adopté par le peuple pour lancer ces mesures qui doivent être mises en oeuvre ces deux prochaines années.