Modifié le 29 août 2015 à 17:34

Tramelan honore Albert Gobat, l'un des rares Suisses à avoir reçu le Nobel

Charles Albert Gobat est l’un des très rares Suisses à avoir reçu le prix Nobel de la paix.
Tramelan (BE) honore Albert Gobat, prix Nobel de la paix en 1902 Le 12h30 / 1 min. / le 29 août 2015
Le village de Tramelan, dans le Jura bernois, a inauguré samedi une plaque commémorative en l'honneur de l’un de ses concitoyens, Albert Gobat, l’un des rares Suisses à avoir reçu le prix Nobel de la paix, en 1902.

Albert Gobat, avocat né à Tramelan en 1843 et mort en 1914, a été député radical au Grand Conseil puis conseiller d’Etat, tout en occupant en parallèle et durant une trentaine d’années un siège aux Chambres fédérales.

Cette longue carrière politique a été marquée notamment par la création en 1891 du groupe suisse de l'Union interparlementaire, qu’il a dirigé pendant 17 ans depuis son bureau de Berne.

La protection des droits de l'homme

Son engagement en faveur de la démocratie et de la protection des droits de l’homme comme pour l'établissement de la Convention de La Haye a été récompensée en 1902 par le prix Nobel de la paix, qu’il a reçu en compagnie d’Élie Ducommun, autre figure genevoise pacifiste.

Albert Gobat a aussi dirigé durant quelques années et jusqu’à sa mort en 1914 la direction du Bureau International de la Paix, organisation qui a aussi reçu un Nobel de la Paix en 1910.

Gaël Klein/boi

Publié le 29 août 2015 à 16:15 - Modifié le 29 août 2015 à 17:34