Modifié le 31 mars 2014 à 19:00

Le camp rose-vert conserve sa majorité au gouvernement bernois

Bernhard Pulver: Verts, sortant (en place depuis 2006), originaire de Berne, 49 ans. Il dirige actuellement le département de l'instruction publique.
Avec un gouvernement rose-vert et un Parlement à droite: confrontation en vue à Berne Le Journal du matin / 1 min. / le 31 mars 2014
L'alliance rose-verte a maintenu dimanche sa majorité au Conseil-exécutif bernois, avec l'élection des sept sortants. Le francophone Philippe Perrenoud (PS) a sauvé son siège de justesse.

La droite n'est pas parvenue dimanche à s'emparer de la majorité au gouvernement bernois, pour lequel les sept conseillers sortants ont été réélus. Le conseiller d'Etat socialiste Philippe Perrenoud a réussi à devancer son adversaire UDC Manfred Bühler pour le siège du Jura bernois, selon les résultats définitifs.

Calcul compliqué pour les voix du Jura bernois

Le vainqueur et le perdant: Philippe Perrenoud (PS, sortant) l'emporte sur Manfred Bühler (UDC) grâce au vote du Jura bernois.
Le vainqueur et le perdant: Philippe Perrenoud (PS, sortant) l'emporte sur Manfred Bühler (UDC) grâce au vote du Jura bernois. [ - ]
Philippe Perrenoud s'est dans un premier temps trouvé relégué au 8e rang, avec 86'469 voix au niveau cantonal, derrière son concurrent Manfred Bühler (94'957 voix). Le socialiste a fini par l'emporter au bénéfice du mode de scrutin particulier qui prévaut pour les voix de la région francophone du canton (voir encadré).

La droite en tête

La PBD Beatrice Simon est arrivée en tête du scrutin, suivie de l'UDC Christophe Neuhaus, talonné de son côté par le Vert Bernhard Pulver. Les trois autres sortants, Andreas Rickenbacher, Barbara Egger-Jenzer et Philippe Perrenoud (tous PS), se placent respectivement en 5e, 6e et 7e positions.

La participation s'est élevée à 31,1%.

boi/gax/kkub

Publié le 29 mars 2014 à 18:02 - Modifié le 31 mars 2014 à 19:00

Résultats définitifs pour l'exécutif

1. Beatrice Simon (PBD) 128'8621 voix
2. Christoph Neuhaus (UDC) 119'509 voix
3. Bernhard Pulver (Verts) 118'732 voix
4. Hans-Juerg Kaeser (PLR) 109'600 voix
5. Andreas Rickenbacher (PS) 108'822
6. Barbara Egger-Jenzer (PS) 105'006 voix
7. Philippe Perrenoud (PS) 86'469 voix
--------------------------------------------------------
8. Manfred Buehler (UDC) 94'957 voix
9. Marc Jost (PEV) 59'848 voix
10. Barbara Muehlheim (Vert'Lib) 46'606 voix
11. Bruno Moser (sans étiquette) 23'815 voix
12. Josef Rothenfluh (sans étiquette) 19'967 voix

Le mode de scrutin

Les sept membres du Conseil-exécutif sont élus au printemps tous les quatre ans, en même temps que l’élection du Grand Conseil.

L'ensemble du canton forme un unique cercle électoral.

Il faut avoir moins de 65 ans pour pouvoir être élu.

Le mode de scrutin est le système majoritaire. Sont ainsi élues les sept personnes qui obtiennent la majorité absolue des suffrages valables (voir ci-dessous la particularité du Jura bernois).

Au premier tour de scrutin, c’est la majorité absolue qui compte, alors que la majorité simple suffit au second tour.

La droite majoritaire au Parlement

- Les Vert'libéraux et l'UDC bernoise sortent vainqueurs des élections au Grand Conseil bernois de dimanche, alors que le Parti bourgeois démocratique (PBD) s'effondre (-11). Ainsi, les 160 sièges de la prochaine législature se répartissent comme suit:

UDC: 49 élus (+5), PS: 33 (-2), PLR: 17 (-), Verts: 15 (-), PBD: 14 (-11), PEV: 12, Vert'libéraux: 11 (+7), UDF: 5 (+1), Parti soc. autonome: 3 (-), divers: 1, PDC: 0 (-1).

- Quant aux 24 sièges du Conseil du Jura bernois (CJB), ils sont répartis comme suit:
8 UDC (+1), 6 socialistes (+2), 4 PSA (-), 3 PLR, 1 Vert (-1), 1 PDC (-) et 1 PEV (-). Le PBD et l'Alliance jurassienne perdent chacun leur unique représentant.

Le cas du Jura bernois

La Constitution bernoise garantit un siège du Conseil-exécutif au Jura bernois.

La personne élue doit être de langue française, avoir le droit de vote dans le canton et résider dans l’arrondissement administratif du Jura bernois.

Les suffrages recueillis par les candidats du Jura bernois sont comptés séparément de ceux des autres candidats. Pour obtenir le siège, il faut obtenir le meilleur score d'une moyenne géométrique établie en obtenant la racine carrée des voix du Jura bernois multipliées par les voix du canton entier.

C'est en raison de cette moyenne géométrique que le candidat UDC Manfred Bühler, avec pourtant 8500 voix de plus que le PS Philippe Perrenoud, n'a pas été élu.