Modifié le 30 octobre 2013 à 14:13

La quatrième fenêtre à bébé de Suisse installée à Berne

La "boîte à bébés" d'Einsiedeln, dans le canton de Schwytz, existe depuis dix ans et est considérée comme une "expérience positive" par les députés valaisans.
La "boîte à bébés" d'Einsiedeln, dans le canton de Schwytz, existe depuis 2001. [ - ]
Une quatrième "boîte à bébé" sera dès jeudi à disposition des mères dans la nécessité de se séparer de leur nourrisson à Berne, au Lindenhof, la clinique privée du quartier de la Länggasse.

Berne dispose désormais aussi d'une fenêtre à bébé. La quatrième installation de ce type en Suisse ouvre jeudi au Lindenhof, la clinique privée du quartier de la Länggasse, qui a devancé les pouvoirs publics.

La "boîte à bébé" a été installée aux abords de l'hôpital des Tilleuls, dans un endroit facile d'accès et discret, ont précisé les responsables de la clinique mercredi devant les médias. Une signalisation indique l'emplacement.

Mise en place rapide

La clinique bernoise a distancé le Grand Conseil, qui a exigé du gouvernement bernois qu'il en mette une à disposition des mères dans la nécessité de se séparer de leur nourrisson. Elle est allée aussi plus vite en besogne que les autorités valaisannes, zurichoises, tessinoises et thurgoviennes.

Les parlements de ces cantons ont en effet décidé d'installer de telles fenêtres à bébé comme il en existe déjà à Olten (SO) depuis peu, à Davos (GR) et à Einsiedeln (SZ), où a été créée la première de Suisse en 2001 et qui a déjà accueilli huit nouveaux-nés.

ats/aduc

Publié le 30 octobre 2013 à 12:37 - Modifié le 30 octobre 2013 à 14:13

Fonctionnement de la "boîte à bébé"

Le fonctionnement de l'installation est simple. La mère ouvre la fenêtre et place le bébé dans le petit lit chauffant. Elle trouve une "lettre à la maman" qui lui explique ses droits et lui fournit des conseils et des contacts.

Une alarme se déclenche à l'hôpital trois minutes après que la mère a déposé son bébé. Une infirmière prend alors l'enfant en charge. Après quelques jours, le nourrisson est confié à une famille d'accueil. Ils sont adoptés dès lors que leur génitrice ne les a pas réclamés dans un délai d'un an.

Huit fenêtres à bébé requises

L'aide suisse pour la mère et l'enfant (ASME) considère qu'il faudrait au moins huit fenêtres à bébé pour toute la Suisse.

Cette fondation prend en charge les coûts d'installation des fenêtres (30'000 à 100'000 francs) et assume les frais de soins du bébé (10'000 à 20'000 francs).