Modifié le 17 octobre 2012 à 10:45

Rolex a inauguré son nouveau bâtiment de production à Bienne

Privilège rare dans le monde clos de l'horlogerie, la presse a pu visiter un atelier de décolletage et un atelier d'assemblage des mouvements dans le nouveau bâtiment de Rolex inauguré mardi à Bienne, tout comme le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann.
Privilège rare dans le monde clos de l'horlogerie, la presse a pu visiter, tout comme le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, un atelier de décolletage et d'assemblage des mouvements dans le nouveau bâtiment de Rolex inauguré mardi à Bienne. [Peter Schneider - ]
C'est en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann que Rolex a inauguré mardi son nouveau complexe d'un volume de 230'000 m3 à Bienne, qui regroupe désormais l'ensemble de la production de mouvements.

La manufacture horlogère Rolex a poursuivi son extension à Bienne (BE) en inaugurant mardi le nouveau bâtiment de production en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. L'ensemble de la production de mouvements est désormais regroupé sur un site.

La construction de cet imposant complexe d'un volume de 230'000 m3 a été lancée en 2009. Fidèle à sa politique de discrétion, Rolex n'a pas dévoilé le montant du projet estimé à plusieurs centaines de millions de francs. Elle n'a pas davantage divulgué le nombre d'emplois qui pourraient être créés.

"La Suisse a foi en l'avenir"

Plus de 2000 personnes travaillent actuellement sur le site biennois. "La Suisse prouve au monde qu'elle a foi en l'avenir", a déclaré le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann.

Le chef du Département fédéral de l'économie (DFE) a souligné qu'avec son investissement, Rolex montrait que la Suisse maintenait ses qualités de place industrielle de premier plan malgré les difficultés de l'économie mondiale.

Rolex n'a pas divulgué le nombre d'emplois qui pourraient être créé avec ce nouveau bâtiment à Bienne.
Rolex n'a pas divulgué le nombre d'emplois qui pourraient être créé avec ce nouveau bâtiment à Bienne. [ - ]
La stratégie de Rolex

Le nouveau bâtiment marque le couronnement d'une stratégie entamée il y a plus de dix ans visant à intégrer et à maîtriser de manière autonome la fabrication de l'ensemble des composants des montres, du boîtier au mouvement en passant par le cadran, a relevé Rolex.

Pour la marque de luxe, les sites de Genève et de Bienne forment un ensemble manufacturier qui garantit une autonomie parfaite alors que l'approvisionnement de composants devient un enjeu majeur pour l'industrie horlogère.

ats/aduc

Publié le 16 octobre 2012 à 16:29 - Modifié le 17 octobre 2012 à 10:45