Modifié le 01 avril 2020 à 11:28

"Home Force One", le petit Cessna privé qui rapatrie quelques Suisses

C'est un Cessna 414 comme celui-ci qui est utilisé par "Home Force One".
"Home Force One", le petit Cessna privé qui rapatrie quelques Suisses La Matinale / 1 min. / le 01 avril 2020
Des milliers de Suissesses et de Suisses sont encore confinés quelque part à l'étranger, sans solution pour rentrer au pays. Un entrepreneur biennois leur vient en aide, modestement, avec son petit avion rebaptisé pour l'occasion "Home Force One".

Mireille Matthey et son époux étaient confinés dans un petit appartement de la Costa del Sol, en Andalousie, sans moyen de rentrer dans le Jura. "Tous les vols étaient annulés", raconte la septuagénaire mercredi dans La Matinale. "J'ai pris contact avec l'ambassade de Suisse à Madrid, mais apparemment ils n'avaient pas de solution miracle. Je suis intervenue auprès de mon assurance rapatriement, mais voilà: j'ai remarqué qu'on ne pouvait compter que sur soi-même".

"Un gros, gros, soulagement"

L'entrepreneur biennois Luca Forcignago. L'entrepreneur biennois Luca Forcignago. [Alain Arnaud - RTS] Ce n'était pas tout à fait vrai, puisque le couple a pu compter finalement sur Luca Forcignano. Cet entrepreneur biennois a affrété son Cessna 414 (du même type que celui qui figure en photo en tête de l'article) à destination de Malaga pour le premier vol de "Home Force One" samedi dernier. Après six heures de vol et deux heures de route, les Matthey ont retrouvé leur domicile jurassien. "Un gros, gros, gros soulagement", note Mireille.

"Le but est de permettre à des gens en difficulté ou qui n'ont pas de solution pour rentrer au pays de mettre à disposition cette machine", explique l'auteur de cette initiative privée. "Elle vous permettra de pouvoir rentrer le plus rapidement possible à la maison."

               

Un avion mis à disposition gratuitement

Reste que ce type de voyage coûte pas mal d'argent. Un privilège de riche? "Peut-être, mais aujourd'hui cet avion est mis à disposition de manière absolument gratuite", souligne Luca Forcignano. "Les seuls frais que nous demandons sont ceux du kérozène, des taxes d'atterrissage et différentes autres taxes".

L'entrepreneur relève aussi l'investissement humain et le coup de pouce financier dans le projet: "On y a mis les pilotes, mais aussi de l'argent de notre propre poche pour permettre à la famille Matthey de pouvoir rentrer".

D'autres familles devraient bientôt pouvoir profiter de ces vols privés, d'où l'appel aux dons lancé sur le site "Home Force One"

Alain Arnaud/oang

Publié le 01 avril 2020 à 09:40 - Modifié le 01 avril 2020 à 11:28

Pas d'aide financière du DFAE

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) jette un œil circonspect sur cette initiative privée. "Ce que je peux vous dire c'est que l'objectif principal du DFAE est clair, c'est de ramener en Suisse le plus grand nombre possible de voyageurs suisses bloqués à l'étranger en raison de la crise.

"On a répété à plusieurs reprises qu'on ne pourra pas trouver de solution pour chaque situation individuelle", rappelle son porte-parole Pierre-Alain Eltschinger. "Si des solutions alternatives peuvent être organisées, c'est positif aussi longtemps que ça n'entrave pas l'action de l'Etat".

Pas question, en revanche, d'un soutien financier de la part de la Confédération: "Le réseau de nos représentations à l'étranger peut apporter un soutien en ce qui concerne les démarches administratives, diplomatiques", rappelle-t-il. "Mais dans la mesure du possible et si cela n'entrave pas l'action de l'Etat. Il n'est pas prévu de financer de telles initiatives".