Fermeture définitive de la centrale nucléaire de Mühleberg. [Keystone - DR]
Publié Modifié

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) a été définitivement arrêtée

- L'arrêt de la centrale nucléaire de Mühleberg (BE) est officiellement intervenu vendredi à 12h30, après 47 ans d'activité. La pression sera réduite dans le réacteur et la température de son eau passera de 280 à moins de 100 degrés.

- L'événement est historique puisque c'est la première fois qu'une centrale tire définitivement la prise en Suisse. Jusqu'alors, Mühleberg couvrait environ 5% de la production électrique du pays.

- Les travaux de démantèlement débuteront le lundi 6 janvier 2020. Plus de 200 personnes travailleront sur ce chantier titanesque jusqu'à une éventuelle réaffectation du site en 2034. Les coûts de démantèlement s'élèveront à près d'un milliard et ceux liés à la gestion des déchets à 1,4 milliard de francs.

>> Retrouvez ici tous nos reportages et éclairages

Arrêt définitif de la centrale

Débranchement historique à 12h30

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) a été définitivement arrêtée après 47 ans d'activité. Un collaborateur du groupe BKW a appuyé simultanément sur deux boutons dans la salle des commandes à 12h30. La réaction en chaîne nucléaire s'est arrêtée après environ 3 secondes, entraînant ainsi la désactivation du réacteur. L'une des plus vieilles centrales nucléaires au monde est désormais hors service.

La centrale nucléaire de Mühleberg a été stoppée aujourd'hui après 47 ans d'activité. [RTS]
La centrale nucléaire de Mühleberg a été stoppée aujourd'hui après 47 ans d'activité. / 19h30 / 2 min. / le 20 décembre 2019

La première des deux turbines a été déconnectée du réseau dans la nuit de jeudi à vendredi. La seconde turbine a été débranchée peu après midi. Le fonctionnement de puissance a été définitivement arrêté lorsque la dernière barre de commande a été déplacée entre les éléments combustibles à 12h30.

>> Le sujet de Forum:

La centrale nucléaire de Mühleberg s’est arrêtée après 47 ans d'activité [RTS]
La centrale nucléaire de Mühleberg s’est arrêtée après 47 ans d'activité / Forum (vidéo) / 2 min. / le 20 décembre 2019

Les explications de la CEO de BKW Suzanne Thoma

Le début d'un travail de pionnier

L'arrêt de Mühleberg est un travail de pionnier pour l'exploitant, l'administration et les autorités, a souligné vendredi la CEO de BKW Suzanne Thoma à quelques heures de la mise hors service de la centrale. Les travaux de démantèlement débuteront le 6 janvier.

"C'est une journée très particulière qui est le fruit de six années de planification", a relevé devant les médias Suzanne Thoma, ajoutant que la désaffectation d'une centrale nucléaire était une première en Suisse mais pas au niveau mondial.

Les éléments combustibles nucléaires seront retirés en 2024 et évacués pour être entreposés au dépôt intermédiaire du Zwilag. Les barres d'uranium usagées resteront donc quelques années sur le site. La radioactivité sera éliminée en 2031.

"L'avenir énergétique de la Suisse n'est pas très clair, car le nucléaire représente tout de même 40% des besoins énergiques du pays, et il s'agira de les remplacer. Le solaire pourrait être une solution à terme, mais il est certain qu'on devra importer de l'énergie d'ailleurs", a également expliqué Suzanne Thoma.

>> Voir son interview:

Suzanne Thoma PDG de BKW [RTS]
Suzanne Thoma PDG de BKW / L'actu en vidéo / 1 min. / le 20 décembre 2019

>> Ecouter également son interview dans La Matinale:

La centrale nucléaire de Mühleberg sera démantelée dès le 20 décembre : interview de Suzanne Thoma [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Arrêt définitif de la centrale nucléaire de Mühleberg à Berne: interview de Suzanne Thoma / La Matinale / 6 min. / le 20 décembre 2019

>> Ecouter aussi l'interview de Urs Gasche, président du conseil d’administration de BKW, dans le 12h30:

Urs Gasche, avocat, membre du Parti bourgeois démocratique (BE). [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
L’arrêt de la centrale nucléaire de Mühleberg: interview d’Urs Gasche / Le 12h30 / 4 min. / le 20 décembre 2019

Rappel historique

Une aventure de plus d'un demi-siècle

L'épopée nucléaire de Mühleberg débute bien avant la mise en service de la centrale en 1972. Sept ans auparavant, les autorités de la commune acceptaient à l’unanimité la construction d’une centrale sur leur territoire et le Département fédéral de l'énergie délivrait une autorisation de principe aux Forces motrices bernoises (BKW).

Des premiers coups de pioche à l'annonce de l'arrêt de la centrale en 2013, en passant par l'incendie de 1971 et la montée en puissance de la fronde antinucléaire dans les années 80, l'histoire de Mühleberg est riche en rebondissements.

>> Voir la chronologie du 19h30:

Retour sur 50 ans d'histoire de la centrale nucléaire de Mühleberg, dont l'activité s'est stoppée aujourd'hui. [RTS]
Retour sur 50 ans d'histoire de la centrale nucléaire de Mühleberg, dont l'activité s'est stoppée aujourd'hui. / 19h30 / 3 min. / le 20 décembre 2019

Simonetta Sommaruga salue une "journée historique"

Un arrêt perçu comme une chance pour le développement des énergies vertes

Avant l'arrêt définitif de la centrale de Mühleberg, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga évoquait "une journée historique". D'après elle, ce démantèlement devrait apporter des opportunités pour les énergies hydraulique et solaire.

>> Plus d'informations: "La fermeture de Mühleberg est une chance pour les énergies vertes"

>> L'intégralité de l'interview de Simonetta Sommaruga dans le 19h30:

ITW Sommaruga deux [RTS]
L'intégralité de l'interview de Simonetta Sommaruga / L'actu en vidéo / 8 min. / le 16 décembre 2019

Démantèlement de la centrale

Un chantier colossal d'une durée de quinze ans

Les travaux de démantèlement qui débuteront le 6 janvier s'annoncent complexes. Une fois le réacteur éteint, les barres d’uranium seront stockées dans une piscine de désaffectation. L’eau permettra de stopper les radiations et de refroidir les combustibles qui continueront d’émettre de la chaleur.

Parallèlement, la salle des machines et toutes les autres parties de la centrale seront vidées et désossées par les quelque 200 employés qui travailleront sur le site. Pompes, moteurs, câbles et même le béton devront être décontaminés et mesurés avant d’être évacués.

Au total, le démantèlement de Mühleberg générera 200'000 tonnes de déchets, dont 8% - soit 16'000 tonnes - seront radioactifs. Le chantier doit durer jusqu'en 2030 tandis que la radioactivité sera totalement éliminée en 2031. Une éventuelle réaffectation du site n'est pas prévue avant 2034.

>> Un processus qui coûtera 2,5 à 3 milliards de dollars

Pascal Jeannerat: "Le processus de démantèlement coûtera entre 2,5 et 3 milliards de francs." [RTS]
Pascal Jeannerat: "Le processus de démantèlement coûtera entre 2,5 et 3 milliards de francs." / 12h45 / 2 min. / le 20 décembre 2019

>> Plus d'informations: Centrale de Mühleberg (BE): comment démanteler ce géant radioactif?

>> Le reportage du 19h30 sur le démantèlement de la centrale:

Nucléaire: J-5 avant l'arrêt de Mühleberg.  Comment démanteler ce géant de ferraille hautement radioactif? [RTS]
Nucléaire: J-5 avant l'arrêt de Mühleberg. Comment démanteler ce géant de ferraille hautement radioactif? / 19h30 / 4 min. / le 15 décembre 2019

Etat des centrales nucléaires en Europe géographique

Seuls quatre réacteurs ont déjà été démantelés

En Europe, la question du démantèlement des centrales n'en est qu’à ses débuts et très peu de projets ont abouti. Seuls quatre réacteurs ont été démantelés jusqu'à présent: ceux de Khal et Niederaichbach en Allemagne, de Lucens en Suisse et de Mol en Belgique.

A la suite de l’accident de la centrale expérimentale de Lucens (VD) en 1969, la Suisse a été le premier pays au monde à démanteler entièrement un réacteur. A Khal et à Niederaichbach, il a respectivement fallu 23 et 21 ans pour permettre la décontamination totale des sites. A Mol, les travaux ont quant à eux duré 22 ans.

Actuellement, 82 réacteurs sont en cours de démantèlement en Europe.

>> La carte des centrales nucléaires en Europe géographique (cliquez sur les points pour plus d’informations):

Sources: Forum nucléaire suisse, Association nucléaire mondiale, Agence internationale de l'énergie atomique et articles de presse

Approvisionnement en électricité

Le courant de Mühleberg remplacé par des importations

Depuis sa mise en service en 1972, la centrale de Mühleberg contribuait modestement à la production électrique suisse, à hauteur de 4,4%. Un chiffre qui correspond à la cuisson de 150'000 plaques de cuisine simultanément.

En comparaison, la centrale de Gösgen (SO) représentait 12,2% du "mix" total en 2018 et celle de Leibstadt (AG) 11,5%. Le courant hydraulique constituait quant à lui la part la plus importante avec 55% de la production électrique totale.

Le courant qui manquera avec la fermeture de Mühleberg devra dorénavant être importé. Il sera très probablement issu de centrales à charbon des pays voisins, mais l'Union européenne entend bien à terme sortir du nucléaire comme du charbon.

>> Voir le reportage du 19h30 sur l'approvisionnement du pays en électricité:

L'arrêt de la centrale de Mühleberg ne posera pas de problème pour l'approvisionnement du pays [RTS]
L'arrêt de la centrale de Mühleberg ne posera pas de problème pour l'approvisionnement du pays / 19h30 / 2 min. / le 16 décembre 2019

Faut-il relancer le nucléaire pour sauver le climat?

Le lobby de l'atome face à ses contradicteurs

En mai 2017, le peuple suisse acceptait la stratégie énergétique 2050, interdisant la construction de nouvelles centrales et garantissant ainsi une sortie progressive du nucléaire. Mais avec l'urgence climatique, faut-il relancer l'atome pour atteindre la neutralité carbone?

Président du Forum nucléaire suisse et directeur de l'Union suisse des arts et métiers (USAM), Hans-Ulrich Bigler en est convaincu. Sydney Kamerzin (PDC/VS) et Delphine Klopfenstein (Les Verts /GE), tous deux conseillers nationaux, combattent cette idée, tout comme Valentin Schmidt, responsable politique auprès de la Fondation suisse de l'énergie.

>> Voir le débat de Forum:

Le débat - Relancer le nucléaire pour sauver le climat? [RTS]
Le débat - Relancer le nucléaire pour sauver le climat? / Forum (vidéo) / 22 min. / le 16 décembre 2019

L'impact de l'arrêt de la centrale pour la commune

Réactions contrastées chez les habitants et les employés

Depuis le village de Mühleberg, on ne voit que la cheminée rouge et blanche qui dépasse de la forêt. Pour les habitants, elle fait partie du paysage, au point que l’arrêt définitif de la centrale nucléaire ne suscite que peu de réactions. L'émotion se fait plus grande parmi les employés.

Les Forces motrices bernoises, propriétaires du site, ont représenté une manne fiscale importante pour la commune avec une moyenne de 600'000 francs par an. Cet argent a notamment permis de réaliser un centre scolaire et de moderniser les infrastructures.

>> Voir le reportage du 19h30 à Mühleberg:

Le réacteur de la centrale nucléaire de Mühleberg sera arrêté demain [RTS]
Le réacteur de la centrale nucléaire de Mühleberg sera arrêté demain / 19h30 / 2 min. / le 19 décembre 2019

>> Ecouter le reportage de Quinze Minutes, à la rencontre des habitants et des employés de la centrale:

La Centrale nucléaire de Mühleberg (BE). [BKW FMB Energie AG]BKW FMB Energie AG
Quinze minutes - La centrale nucléaire de Mühlberg ferme ses portes / Le 12h30 / 14 min. / le 23 novembre 2019

Avenir du nucléaire en Suisse

Les exploitants visent 60 ans de vie pour les centrales suisses

Le 9 décembre 1969, la Suisse mettait en service sa première centrale nucléaire, le bloc 1 de Beznau (AG). Les spécialistes considéraient jusqu'ici qu'un demi-siècle représentait la durée de vie maximale d'une centrale.

Or, selon un sondage de la RTS, les exploitants comptent désormais tous exploiter leurs centrales durant 60 ans au moins.

"Beznau continue à remplir toutes les exigences de sécurité exigées par l'Inspection nucléaire et elle va même au-delà", déclare le directeur de la centrale, Mike Dorst. Axpo, l'exploitant de Beznau, a investi 2,5 milliards de francs pour améliorer sa sécurité, soit quatre fois le prix de la construction originelle.

>> Voir le reportage du 19h30 sur la centrale nucléaire de Beznau:

Avec son demi-siècle d'existence, Beznau (AG) est la plus vieille centrale nucléaire d'Europe. [RTS]
Avec son demi-siècle d'existence, Beznau (AG) est la plus vieille centrale nucléaire d'Europe. / 19h30 / 2 min. / le 9 décembre 2019

>> Voir l'analyse de Jean-Marc Heuberger sur la durée de vie des centrales:

Analyse de J-M. Heuberger: "En Suisse, pas de date limite. C’est une marge de manœuvre pour les exploitants des centrales." [RTS]
Analyse de J-M. Heuberger: "En Suisse, pas de date limite. C’est une marge de manœuvre pour les exploitants des centrales." / 19h30 / 1 min. / le 9 décembre 2019