Modifié le 01 novembre 2019 à 13:15

Pour survivre, l'aéroport de Berne-Belp crée sa propre compagnie

L'aéroport bernois a perdu son principal client avec la faillite de Skywork en 2018.
Un concept de compagnie virtuelle pour redessiner l’avenir de l’aéroport de Belp Le 12h30 / 1 min. / le 01 novembre 2019
Après la faillite de la compagnie Skywork l'an dernier, l'aéroport de Berne-Belp doit redéfinir son avenir. Ses dirigeants ont présenté vendredi un nouveau concept original: une compagnie virtuelle.

Comme l'aéroport de Berne-Belp n'arrive plus à trouver de compagnies aériennes intéressées après avoir perdu son principal client en 2018, l'aéroport bernois a donc décidé de créer sa propre compagnie. Mais pour gagner du temps et minimiser les risques, ses responsables ont opté pour une solution qui constitue une première en Suisse: une compagnie virtuelle.

Collaboration avec des compagnies existantes

Cette société collaborera avec deux compagnies existantes: Lions Air pour les activités opérationnelles et German Airways pour louer des avions et du personnel volant.

La nouvelle compagnie, baptisée Flybair (un jeu de mot avec le terme "Bär" en allemand, soit l'ours qui symbolise la ville de Berne), doit être dotée d'un capital de 2,5 millions de francs. L'aéroport a mis 250'000 francs sur la table, et le reste de la somme doit être récoltée par le biais d'un financement participatif.

Des destinations de vacances estivales

Flybair proposera, à partir du mois de mai 2020, huit destinations de vacances estivales prisées, comme Majorque, Kos ou la Crète. Une liaison devrait ensuite être créée avec un hub européen comme Munich, Amsterdam ou Londres. La compagnie espère être rentable dès sa deuxième année.

Jean-Philippe Rutz/oang

Publié le 01 novembre 2019 à 12:52 - Modifié le 01 novembre 2019 à 13:15