Modifié le 22 octobre 2019 à 14:10

Pas de siège fédéral pour Beatrice Simon qui reste à l'exécutif bernois

Second tour Conseil des Etats du canton de Berne, éclairages Olivier Kurth
Second tour Conseil des Etats du canton de Berne, éclairages Olivier Kurth 12h45 / 1 min. / le 22 octobre 2019
La conseillère d'Etat bernoise Beatrice Simon (PBD) renonce à se présenter au second tour de l'élection au Conseil des Etats. Elle a également annoncé refuser son mandat au Conseil national pour privilégier son travail au sein du gouvernement.

Le Parti bourgeois-démocratique (PBD) a annoncé mardi qu'après une intense discussion, il avait finalement choisi d'accorder la priorité au maintien d'une majorité bourgeoise stable au sein du Conseil-exécutif. Le départ de Beatrice Simon pour la Coupole fédérale aurait provoqué une élection complémentaire.

Au vu des résultats des élections fédérales, le PBD estime qu'un départ de Beatrice Simon aurait pu provoquer un changement de majorité au Conseil-exécutif. Le gouvernement bernois compte 2 UDC, 2 PS, 1 PLR, 1 PBD et 1 Vert.

Quatrième

Lors de l'élection au Conseil des Etats, la candidate du PBD avait terminé à la 4e place, devancée par le socialiste Hans Stöckli, la Verte Regula Rytz et l'UDC Werner Salzmann. Le PBD a donc échoué à conserver le siège laissé vacant par le départ de Werner Luginbühl. Ce mardi, le PS et les Verts bernois ont d'ailleurs décidé de maintenir leur ticket commun au second tour: Hans Stöckli et Regula Rytz se lancent donc ensemble pour faire barrage à Werner Salzmann et la PLR Christa Markwalder.

>>Lire aussi: Les partis commencent à dévoiler leurs stratégies pour les seconds tours

Dans la course au Conseil national, Beatrice Simon s'était classée au 17e rang sur les 24 élus de la délégation bernoise. Elle cédera sans doute sa place à Heinz Siegenthaler.

ats/pym

Publié le 22 octobre 2019 à 12:23 - Modifié le 22 octobre 2019 à 14:10