Le suivi des élections fédérales 2019 pour le canton de Berne.

Elections fédérales dans le canton de Berne

Publié le 20 octobre 2019 à 11:29 - Modifié le 21 octobre 2019 à 14:16

Seul élu du Jura bernois, l'UDC Manfred Bühler est éjecté du Conseil national

- Seul élu du Jura bernois, l'UDC Manfred Bühler est éjecté du Conseil national. L'UDC et le PS ont chacun perdu deux sièges alors que les Verts ont gagné deux sièges et les Vert'libéraux un. Le PBD a perdu un siège. 

- Ballottage général dans l'élection au Conseil des Etats: le socialiste sortant Hans Stöckli arrive en tête, devant la Verte Regula Rytz et l'UDC Werner Salzmnn, qui sont dans un mouchoir de poche.

- Pour des raisons démographiques et comme en 2015 déjà, le canton de Berne perd l'un de ses 25 sièges.

Suivi assuré par France-Anne Landry

  • 22h15

    Les résultats finaux du canton de Berne

    Conseil national:

     

    Conseil des Etats:

  • 22h00

    L'analyse des résultats par Jean-Philippe Rutz

    Des affiches de campagne dans la ville de Berne, à proximité du Palais fédéral.
    Peter Schneider - Keystone
    Forum - Publié le 20 octobre 2019

  • 21h45

    Vague violette au Conseil national

  • 21h10

    47,4% de participation

    Le taux de participation à l’élection du Conseil national a été de 47,4%.

  • 21h00

    Concertation entre les partis pour les Etats

    Il faudra attendre mardi pour connaître le nom des candidats qui restent dans la course pour le Conseil des Etats dans le canton de Berne.

    Le socialiste Hans Stöckli, qui a dominé ce premier tour, a indiqué son intention de s'entretenir avec les Verts dès lundi. Même son de cloche du côté de l'UDC Werner Salzmann: ce dernier a déclaré vouloir rencontrer les représentants des partis bourgeois au lendemain des élections et communiquer ses intentions mardi. La PBD Beatrice Simon a également évoqué la perspective d'une telle réunion.

    Le co-président des Verts, Jan Remund, a relevé que son parti avait convenu avec le PS que les deux partis s'entendraient sur une candidature commune au deuxième tour. Seul le candidat disposant du maximum de chances devrait se lancer dans la bataille.

    Or il ne s'agira pas obligatoirement d'Hans Stöckli, selon Jan Remund. Un écart plus important était attendu entre ce dernier et Regula Rytz. "Nous devons au minimum en discuter", a déclaré le responsable des Verts. Les partis ont jusqu'à mardi pour communiquer leurs intentions quant au deuxième tour qui aura lieu le 17 novembre.

  • 20h45

    La répartition des sièges au Conseil national

    A l'image du reste du pays, les Verts sont les grands vainqueurs en passant de 2 à 4 sièges. Les Vert'libéraux et l'UDF gagnent un siège chacun avec respectivement 3 et 1 siège.

    Parmi les perdants figurent l'UDC qui perd 2 sièges et le PS qui enregistre lui aussi une perte de 2 sièges. Le PBD perd 1 siège.

    L'UDC reste le plus important parti au sein de la délégation bernoise qui comptera pour la prochaine législature 7 UDC (-2), 4 PS (-2), 4 Verts (+2), 3 Vert'libéraux (+1), 2 PBD (-1), 2 PLR (-), 1 PEV (-) et 1 UDF (+1). La députation est passée de 25 sièges à 24 en 2019 en raison de sa démographie.

    Les candidats UDC occupent les 7 premières places des élus. C'est le président de l'UDC Suisse Albert Rösti qui a réalisé le meilleur score avec 128'252 suffrages. Le parti confirme sa place de plus importante formation politique du canton de Berne. La participation s'est élevée à 47,4%.

    Manfred Bühler n'est pas le seul sortant à ne pas avoir été réélu. Deux socialistes, les syndicalistes Corrado Pardini et Adrian Wüthrich, ainsi que le représentant du PBD Heinz Siegenthaler ont aussi échoué dans leur tentative à conserver leur mandat au Conseil national. A l'opposé, la socialiste Tamara Funiciello fait son entrée sous la Couple.

  • 20h35

    Pas de siège pour les francophones du Jura bernois

    L'UDC Manfred Bühler, unique représentant du Jura bernois, n'a pas été réélu au Conseil national. C'est une défaite historique pour la partie francophone du canton, alors qu'elle représente près de 10% de la population du canton.

    >> Ecouter son interview: "C'est une grande déception. Quelques candidats alémanique ont été meilleurs que moi. L'UDC a perdu 2 sièges. c'est un affaiblissement général du parti".

    L'UDC bernois Manfred Bühler.
    Lukas Lehmann - Keystone
    Forum - Publié le 20 octobre 2019

    L'échec du maire de Cortébert constitue une certaine surprise. Il y a quatre ans, Manfred Bühler avait terminé au 8e rang sur les 9 élus UDC.

    Manfred Bühler était placé en 2e position sur la liste UDC. Engagé dans la Question jurassienne, il pouvait pourtant compter sur le soutien des milieux antiséparatistes et sur les voix des électeurs des autres partis bourgeois. Malgré la prime aux sortants et une visibilité médiatique, il n'a pas réussi à se faire réélire.

    La partie francophone du canton a été constamment représentée à la Chambre du peuple de 1848 à 2011. Mais il y a huit ans, le sortant UDC de La Neuveville Jean-Pierre Graber n'avait pas été réélu. Premier des viennent-ensuite, il avait finalement accédé au Conseil national début de 2015 après la démission de Hansruedi Wandfluh.

    >> Le sujet du 12h45 de lundi

    L'UDC Manfred Bühler, seul représentant du Jura bernois sous la coupole fédérale, n'a pas été réélu.
    12h45 - Publié le 21 octobre 2019

  • 20h30

    Les 24 élus au Conseil national sont connus

    Les 24 élus au Conseil national sont désormais connus.

  • 20h25

    47,3% de participation

    Le taux de participation à l’élection du Conseil des Etats a été de 47,3%.

  • 19h45

    En attente de la ville de Berne

    Au Conseil national, les résultats de neuf des dix arrondissements administratifs bernois sont connus: ne manquent plus que ceux de la ville de Berne.

  • 19h00

    L'UDC et le PS menacés

    Dans le canton de Berne, au Conseil national, l'UDC et le PS sont menacés de perdre chacun deux sièges tandis que le PBD pourrait devoir renoncer à un de ses trois mandats. C'est ce que montre une projection faite par l'institut de recherche gfs.bern pour le compte de la SSR.

    Les Verts et les Vert'libéraux pourraient obtenir chacun deux nouveaux sièges. L'UDF conserverait son fauteuil.

    La nouvelle répartition serait donc la suivante: 7 sièges pour l'UDC, 4 pour le PS, 4 pour les Verts, 3 pour les Vert'libéraux, 2 pour le PLR, 2 pour le PBD, 1 pour le PEV et 1 pour l'UDF.

    La projection des sièges au National dans le canton de Berne.
    La projection des sièges au National dans le canton de Berne. [RTS]

    Le canton de Berne a désormais 24 sièges au Conseil national, soit un de moins qu'à la précédente législature. Le résultat final sera probablement annoncé entre 22h00 et 23h00.

  • 18h40

    La proclamation des résultats de l'élection au Conseil des Etats

  • 18h33

    Ballottage général au Conseil des Etats

    Il faudra attendre le 17 novembre pour connaître la composition de la représentation bernoise au Conseil des Etats. Le socialiste Hans Stöckli est arrivé en tête, sans pour autant atteindre la majorité absolue au premier tour.

    Derrière l'ancien maire de Bienne, qui récolte 122'263 voix, la verte Regula Rytz a créé la surprise en engrangeant 119'960 voix. Dans ce canton à tendance clairement bourgeoise, elle est parvenue à devancer l'UDC Werner Salzmann, qui la talonne de très près avec 119'630 voix.

    La candidate du PBD Beatrice Simon a réalisé un score étonnamment faible, avec 82'283 voix. L'objectif de la conseillère d'Etat PBD était de conserver le siège laissé vacant par son collègue Werner Luginbühl, mais elle a dû se contenter de la quatrième place.

    Les conseillères nationales Christa Markwalder (PLR), Kathrin Bertschy (Vert'libéraux) et Marianne Streiff (PEV) ont essuyé une claire défaite. Elles ont obtenu respectivement 61'904, 48'076 et 24'139 voix.

  • 17h30

    Hans Stöckli en tête

    Avec les premiers résultats des villes, le PS Hans Stöckli passe en tête dans la course au Conseil des Etats.

  • 17h00

    Werner Salzmann en tête aux Etats

    Au Conseil des Etats, l'UDC Werner Salzmann est en tête avec 73'871 voix, selon des résultats partiels,

    Le sortant socialiste Hans Stöckli obtient 48'880 suffrages devant la Verte Regula Rytz avec 45'864 voix.

    Beatrice Simon (BPD) est en 4e position (43'768 voix) alors que la PLR Christa Markwalder pointe en 5e position avec 30'185 voix.

    L'UDC Werner Salzmann largement devant le socialiste Hans Stöckli dans la course au Conseil des Etats.
    L'UDC Werner Salzmann largement devant le socialiste Hans Stöckli dans la course au Conseil des Etats. [RTS]

  • 16h35

    L'UDC perdrait 2 sièges au Conseil national

    Selon la première projection SSR, l'UDC obtiendrait 7 sièges au Conseil national, alors qu'elle en avait 9 en 2015.

    Les socialistes perdraient également 2 sièges, passant de 6 à 4.

    Les Verts, en revanche, gagneraient 2 sièges, passant de 2 à 4. Les Vert'libéraux gagneraient également un siège, passant à 3.

    Le PLR reste à 2 sièges. Le PBD perdrait un siège, passant à 2. Le PEV conserve son siège. L'UDF fait son entrée au National avec un siège

    La première projection SSR pour le Conseil national dans le canton de Berne.
    La première projection SSR pour le Conseil national dans le canton de Berne. [RTS]
    .

  • 16h25

    L'UDC en tête dans la course au Conseil des Etats

    Après le dépouillement de trois arrondissements administratifs sur dix dans le canton de Berne, l'UDC Werner Salzmann est en tête dans la course au Conseil des Etats. Suivent le socialiste sortant Hans Stöckli, la bourgeoise-démocrate Beatrice Simon et la Verte Regula Rytz.

    Werner Salzmann obtient pour l'heure 27'344 voix et Hans Stöckli 18'492. Ils précèdent Beatrice Simon qui récolte 17'966 suffrages et Regula Rytz qui en reçoit 16'889.

    La majorité absolue se situe pour le moment à 27'815 voix. Werner Salzmann l'atteint presque.

    Les trois arrondissements administratifs déjà décomptés sont le Seeland, Interlaken-Oberhasli et Haute-Argovie, tous trois ruraux. Il manque donc encore les résultats des arrondissements administratifs les plus peuplés. La participation s'élève actuellement à 44%.

  • 16h10

    En attente des résultats

    Les résultats se font toujours attendre dans le canton de Berne.

  • 14h00

    Premiers résultats pour le Conseil national

    Dans les résultats des premières communes du Jura bernois (Corgémont, Orvin, Petit-Val, Saicourt et Soceboz-Sombeval), c'est l'UDC Manfred Bühler qui arrive en tête pour le Conseil national. 

  • 11h50

    Le calme du bureau de vote de Perrefitte

  • 11h40

    Conseil des Etats: les enjeux

    Dans la course au Conseil des Etats, quinze candidats sont en lice pour reprendre le siège laissé vacant par le PBD Werner Luginbühl et attaquer celui du sortant socialiste et ancien maire de Bienne Hans Stöckli. La directrice cantonale des Finances, la PBD Beatrice Simon, est bien placée pour succéder à son camarade de parti. Véritable locomotive électorale, elle a réalisé par deux fois le meilleur score lors des élections cantonales.

    >> Le portrait de Beatrice Simon:

    La conseillère d'Etat bernoise Beatrice Simon.
    Anthony Anex - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 11 janvier 2019

    Tentent aussi leur chance le conseiller national UDC Werner Salzmann, la conseillère nationale PLR Christa Markwalder, la présidente des Verts suisses et conseillère nationale Regula Rytz et la conseillère nationale PEV Marianne Streiff-Feller.

    Même si le PBD et le PS ont de bonnes chances de conserver leur position, il est toutefois peu probable que l'un des candidats obtienne la majorité absolue au 1er tour.

    >> Tant à gauche qu'à droite, c'est l'heure des combats fratricides:

    Course au Conseil des États: tant à gauche qu'à droite, c'est l'heure des combats fratricides à Berne.
    19h30 - Publié le 11 octobre 2019

    Seuls les candidats ayant obtenu 3% au moins des suffrages valables au premier tour pourront participer à un éventuel second tour, a précisé la chancellerie d'Etat à l'échéance du dépôt des candidatures. Celui-ci aurait lieu le 17 novembre.

  • 11h30

    Conseil national: les enjeux

    La poussée possible des Verts et des Vert’libéraux pourrait quelque peu brasser les cartes au Conseil national. L'UDC, qui avait décroché son 9e siège de justesse en 2015, pourrait devoir en faire les frais. D'autant qu'il doit composer avec la décision du ténor Adrian Amstutz de ne pas briguer un 5e mandat.

    Aujourd’hui, la minorité francophone du canton (6% de la population) n’est représentée que par un seul élu, l’UDC Manfred Bühler, qui se représente pour un tour avec d’excellentes chances. Vice-président du parti cantonal et très engagé dans la Question jurassienne, le maire de Cortébert figurera en deuxième position sur la liste de l’Union démocratique du centre. Si le parti devait perdre deux fauteuils, celui de Manfred Bühler serait alors en grand danger.

    >> Les enjeux pour les francophones:

    Olivier Kurth décrypte les enjeux des élections fédérales pour les francophones du canton de Berne.
    19h30 - Publié le 11 octobre 2019

    Faute d’une bonne notoriété dans la partie alémanique du canton, il sera a priori difficile pour un autre candidat francophone du Jura bernois ou de Bienne de s’imposer sur les autres listes.

    Deuxième parti du canton, le PS présente quatre listes. En plus des listes femmes, hommes et jeunes, il lance une liste internationale formée de Suisses qui travaillent à l'étranger. Cinq des six sortants briguent un nouveau mandat. Les Verts visent eux un troisième fauteuil.

    En déclin sur la scène nationale, le Parti bourgeois-démocratique espère conserver ses 3 sièges malgré le départ de son ancien président Hans Grunder. Le PLR entend de son côté profiter d'une dynamique positive pour gagner un siège et ainsi passer de 2 à 3 mandats.

    >> Lire aussi: Le canton de Berne voit 42% de femmes se présenter pour le National

  • 11h20

    Débats et décryptages

    >> La page spéciale du 12h45 consacrée au canton de Berne:

    MI PAGE EF BERNE V3
    L'actu en vidéo - Publié le 05 septembre 2019

    >> Le décryptage des enjeux avec Alain Arnaud:

    Les enjeux des élections fédérales 2019 pour le canton de Berne (vidéo)
    L'éclairage d'actualité - Publié le 05 septembre 2019

  • 11h10

    Ce qui s'était passé il y a quatre ans dans le canton de Berne

    L'UDC Manfred Bühler avait sauvé le siège du Jura bernois au Conseil national.

    Au Conseil national, l'UDC était passée de 8 à 9 sièges, alors que les Verts et le PBD avaient chacun perdu un siège, passant respectivement à 2 et 3 places sous la Coupole. Le PS avait conservé 6 sièges et les Vert'Libéraux 2.

    Au Conseil des Etats, aucun candidat n'avait obtenu la majorité absolue et un 2e tour avait été organisé en novembre. Sans surprise, les deux conseillers aux Etats sortants avaient été réélus, à savoir le PBD Werner Luginbühl et le socialiste Hans Stöckli

    >> Retour sur le vote de 2015: Berne: le siège du Jura bernois sauvé par l'UDC Manfred Bühler

  • 11h00

    Le dossier complet

    Retour sur les événements marquants de la campagne en vue de ces élections avec nos interviews, nos débats et nos décryptages pour en comprendre tous les enjeux.