Vue sur le Piz Segnas, dans les Grisons.

Crash aérien dans les Grisons

Publié le 05 août 2018 - Modifié le 07 août 2018

Le crash d'un avion Junkers a fait 20 morts dans les Grisons

- L'avion Ju 52 HB-HOT, un appareil de collection construit en 1939 plus connu sous le nom de "Tante Ju", s'est écrasé samedi au Piz Segnas, dans les Grisons.

- Le crash a fait vingt morts. Il n'y a aucun survivant parmi les 17 passagers et 3 membres d'équipage, a annoncé dimanche la police grisonne.

- Les causes du drame sont pour l'heure inconnues. Toutefois, une collision avec un appareil ou un autre objet est exclue, tout comme la thèse d'une explosion en plein vol.

- L'avion appartenait à Ju-Air, une Association des amis de l'armée de l'air suisse, dont les avions effectuent souvent des circuits aériens dans les Alpes.

Suivi assuré par Mouna Hussain, Stefan Renna et Nicolas Roulin

  • 07h50

    "Ce n'est pas parce que l'on est vieux qu'on est en mauvaise santé"

    "Ce n'est pas parce que l'on est vieux que l'on est en mauvaise santé. De nombreux avions de collection, "vintage", parcourent le monde actuellement... Sachant que 90% des accidents sont dus au facteur humain - cela ne veut pas dire que c'est ici le cas - cela ne met pas en cause la qualité de l'avion", estime Ronan Hubert, directeur de la société B3A, bureau d'archives des accidents aéronautiques, interrogé dans La Matinale lundi.

    Faudrait-il équiper ces avions de collection de dispositifs plus modernes, notamment de boîtes noires? "C'est tout à fait possible et cela sera peut-être une recommandation de la commission d'enquête", répond Ronan Huber.

    >> Son interview complète dans La Matinale:

    L'un des avions Junkers JU52 de JU-Air.
    SRF
    La Matinale - Publié le 06 août 2018

  • 21h00

    Le choc dans les Grisons

    A Flims (GR), où s'organisent les secours, c'est le choc après l'annonce de la mort de 20 personnes dans le crash. Depuis Locarno (TI), d'où l'avion Junkers avait décollé, le président de la Confédération a présenté ses condoléances aux proches des victimes:

    Après le crash d'avion dans les Grisons, les secours s'organisent depuis Flims. Population sous le choc et réactions.
    19h30 - Publié le 05 août 2018

    Les hélicoptères se sont relayés toute la journée autour du Piz Segnas. Les conditions de rapatriement des corps s'annoncent compliquées:

    Un avion de collection de 1939 de la compagnie JU-Air s'est écrasé aux Grisons. Le bilan est très lourd: 20 morts
    19h30 - Publié le 05 août 2018

  • 20h10

    "Un avion ancien est plus dangereux"

    "Par nature, un avion ancien est plus dangereux, hélas oui", explique dans le 19h30 Michel Polacco, expert en aéronautique, après le crash du Junkers construit en 1939:

    Accident d'avion: l'analyse de Michel Polacco, consultant en aéronautique
    19h30 - Publié le 05 août 2018

  • 18h15

    Après la catastrophe, les questions

    Quelles hypothèses peut-on envisager dans le crash de l'avion Junkers? Que sait-on de l'équipage? Le point dans l'émission Forum

    Un hélicoptère ramassant les débris de l'avion Junkers s'étant écrasé contre une montagne de l'est de la Suisse.
    Melanie Duchene - EPA - Keystone
    Forum - Publié le 05 août 2018

  • 17h20

    28 morts dans des accidents d'avion en 8 jours

    Cette catastrophe aérienne, l'une des plus meurtrières de ces dernières années en Suisse, s'ajoute à deux autres accidents d'avion de tourisme, une série noire qui a fait 28 morts en l'espace de 8 jours dans notre pays.

    Samedi matin, un petit appareil avec à son bord un couple et deux enfants en bas âge s'était écrasé dans une forêt à Hergiswil (NW). Les secouristes n'ont retrouvé aucun survivant.

    >> Lire: Deux avions s'écrasent dans les cantons de Nidwald et des Grisons

    Le 27 juillet, quatre personnes avaient également perdu la vie en Valais dans le crash d'un avion de tourisme au sommet d'un glacier, sur la commune d’Anniviers.

    >> Lire: Le crash d'un petit avion fait quatre morts dans le Val d'Anniviers

  • 16h35

    Des images de la carcasse de l'avion

    L'appareil s'est écrasé à 2540 mètres d'altitude. La police cantonale a diffusé des photos des lieux du crash au Piz Segnas:

  • 16h15

    Un extrait de la conférence de presse de la police grisonne

    Andreas Tobler, chef de la police cantonale des Grisons, a annoncé peu après 14h00 à la presse le bilan de la catastrophe aérienne du Piz Segnas. Au total, vingt personnes ont perdu la vie. Un extrait de la conférence de presse:

    "Aucun survivant n'a été retrouvé" après le crash dans les Grisons
    L'actu en vidéo - Publié le 05 août 2018

  • 15h35

    Une "Tante Ju" avec Tom Cruise

    L'appareil accidenté était l'un des quatre "Tante Ju" de l'association Ju-Air. Il avait été construit en 1939, acquis par Ju-Air en 1981 après que l'armée suisse a voulu s'en séparer et remis en service en 1985 pour des vols touristiques.

    En 2002, Ju-Air faisait voler 13'000 passagers et en 2014 plus de 14'000, selon le site internet de Ju-Air.

    Une "Tante Ju" (JU-52) en plein vol au-dessus du lac de Walenstadt, entre Saint-Gall et Glaris.
    Une "Tante Ju" (JU-52) en plein vol au-dessus du lac de Walenstadt, entre Saint-Gall et Glaris. [Kurt Daetwyler - KEYSTONE]

    L'association n'avait connu jusqu'à samedi que deux accidents avec ses avions. Sur l'aéroport de Coblence (Allemagne) en 1987, avec uniquement des dégâts matériels. Et en 1998 sur l'aéroport de Samedan (GR). Un cousin de l'appareil détruit samedi avait touché un mur de neige, occasionnant là aussi des dégâts matériels.

    L'appareil accidenté, le HB-HOT, a réalisé un voyage aux Etats-Unis en 2012. Cinq ans plus tôt, l'avion tenait un rôle dans le film tourné à Berlin, "Walkyrie", avec Tom Cruise.

  • 15h00

    Les condoléances d'Alain Berset

    Le président de la Confédération Alain Berset, via le compte Twitter du porte-parole du Conseil fédéral, a présenté ses condoléances aux victimes des deux accidents aériens survenus en Suisse ce week-end.

  • 14h55

    Services d'entretien "réguliers"

    Le Junkers devait effectuer un voyage en deux jours entre Dübendorf (ZH) et Locarno (TI) sous la responsabilité de Ju-Air, l'Association des amis de l'armée de l'air suisse, qui compte 7000 membres.

    Celle-ci assure qu'elle organise souvent ce type de programme. Ses avions sont "régulièrement" entretenus, en général une fois par an et "toutes les 35 heures de vol", a assuré devant la presse le directeur de Ju-Air Kurt Waldmeier.

    L'avion Ju 52 HB-HOT qui s'est écrasé au Piz Segnas avait été révisé "fin juin", selon Ju-Air. Le drame est survenu "cinq heures de vol" après son dernier service où "aucun défaut" n'avait été constaté.

    L'avion de collection accidenté  était appelé "Tante Ju". Histoire d'un avion militaire devenu avion de tourisme
    19h30 - Publié le 05 août 2018

  • 14h40

    Près de 100 personnes mobilisées

    La centrale d'intervention de la police grisonne à Coire a été informée à 16h57 samedi d'un accident d'avion.

    Cinq hélicoptères, dont deux de l'aviation militaire, ont été utilisés dans l'opération. Mais arrivées sur place, les équipes de sauvetage ont constaté une situation "catastrophique" après le crash qui n'a fait "aucun survivant".

    Au total, près de 100 personnes ont participé samedi aux opérations de recherche, indiquent les autorités grisonnes.

  • 14h35

    La chaleur en cause?

    La vague de chaleur qui sévit actuellement en Suisse a-t-elle eu une influence? Une température élevée va de pair avec une moindre densité de l'air et peut compromettre la performance des moteurs, mais elle ne suffit pas à causer à elle seule un accident, a expliqué la police.

  • 14h20

    Les causes de l'accident inconnues

    Les causes de l'accident sont pour l'heure inconnues. Toutefois, plusieurs pistes peuvent d'ores et déjà être écartées, indique la police grisonne.

    Au vu de la trajectoire de l'appareil, qui a "chuté à pic" et "à une vitesse relativement élevée", une collision avec un avion ou un autre objet peut être exclue, tout comme la thèse d'une explosion en vol, a précisé Daniel Knecht, du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE).

    L'appareil ne contenait pas de boîte noire, donc l'enquête sera "complexe" et "prendra du temps".

    La conférence de presse de la police grisonne à Flims.
    La conférence de presse de la police grisonne à Flims. [Melanie Duchene - KEYSTONE]

  • 14h05

    Le bilan est de 20 morts

    Le crash de l'avion Junkers a fait 20 morts, 11 hommes et neuf femmes, a annoncé la police grisonne lors d'une conférence de presse à 14h. Il n'y a aucun survivant.

    Parmi les passagers, on dénombre huit couples et quatre personnes seules. Il s'agit de neuf hommes et huit femmes des cantons de Zurich, Thurgovie, Lucerne, Schwyz, Zoug et Vaud, ainsi que d'un couple autrichien et de leur fils.

    Quant aux trois membres d'équipage, ils venaient des cantons de Thurgovie et de Zurich. L'avion revenait d'un voyage à Locarno (TI) et devait atterrir à Dübendorf (ZH).

    Toutes les familles des victimes, sauf une, ont pu être jusqu'ici contactées par les autorités.

  • 13h15

    L'avion pouvait transporter 20 personnes

    Le Junkers pouvait transporter jusqu'à 17 passagers et 3 membres d'équipage.

    >> Voir les explications du 12h45:

    Un avion de collection Junker 52 s'est écrasé hier après-midi dans les Grisons
    12h45 - Publié le 05 août 2018

  • 13h00

    Le lieu du drame

    L'avion multiplaces s'est écrasé samedi au Piz Segnas, à 2540 mètres d'altitude. Les opérations de sauvetage devaient se poursuivre dimanche.

    Le lieu du crash de l'avion "Tante Ju".
    Le lieu du crash de l'avion "Tante Ju". [Google Maps]

  • 12h45

    L'avion appartenait à l'association Ju-Air

    L'Association des amis de l'armée de l'air suisse Ju-Air a repris trois appareils réformés en 1981. Ces avions effectuent souvent des circuits aériens dans les Alpes, en décollant de l'aéroport militaire de Dübendorf (ZH).

    Samedi, un de ces appareils devait effectuer un vol retour d'une excursion de deux jours pour 17 personnes au Tessin, selon son site de réservation.

    D'après The Aviation Herald, un site qui compile les informations des vols commerciaux de plus de 19 occupants, l'avion immatriculé HB-HOT aurait décollé de Locarno en direction de Dübendorf samedi après-midi avec 17 passagers et 3 membres d'équipage.

    Un autre avion de Ju-Air devait participer à l'"OldtimAIR Flugparade", prévue samedi après-midi au Stanserhorn (UR). La manifestation a été reportée à la suite d'un autre accident d'avion samedi (voir ci-dessous).

  • 12h30

    Quatre morts samedi dans un autre crash à Nidwald

    Samedi dans la matinée, un autre accident d'avion avait eu lieu dans une forêt d'Hergiswil (NW). Quatre membres d'une même famille, dont deux enfants en bas âge, y ont perdu la vie, a rapporté la police cantonale nidwaldienne.

    La famille s'était envolée de l'aéroport de Kägiswil (OW) en direction de la France peu après 09h30.

    >> Lire aussi: Deux avions s'écrasent dans les cantons de Nidwald et des Grisons