Publié le 28 février 2018 à 17:12

Une affaire d'indemnités met le gouvernement tessinois sous pression

Le Palazzo delle Orsoline, à Bellinzone, siège du gouvernement tessinois.
Le Palazzo delle Orsoline, à Bellinzone, siège du gouvernement tessinois. [m4.ti.ch]
Pendant des années, le gouvernement tessinois et le chancelier de l'Etat auraient perçu trop de remboursements de frais et d'indemnités. Le procureur général du canton a entendu trois conseillers d'Etat pour soupçons d'abus d'autorité dans cette affaire.

Mercredi, le gouvernement tessinois a communiqué qu'il mettra tout en oeuvre pour clarifier rapidement les faits. Ces cas ne doivent plus se répéter et la transparence doit être faite afin d'assurer la confiance de la population et du parlement envers les autorités et institutions.

Cas hérités du passé

Il s'agit en partie de cas hérités du passé ou de cas auxquels le Parlement cantonal avait donné son aval. "Au vu des nombreuses imprécisions publiées par les médias", le gouvernement souligne que la légalité des remboursements de frais est garantie par la loi.

Les questions restantes seront réglées avec la justice et les organes compétents du parlement, ajoute le Conseil d'Etat.

ats/pym

Publié le 28 février 2018 à 17:12