Modifié le 06 février 2018

L'avocat Martin Wagner a été tué avec un pistolet d'origine militaire

L'homicide a eu lieu à 09h00, selon la police de Bâle-Campagne
L'homicide a eu lieu à 09h00, selon la police de Bâle-Campagne [Georgios Kefalas - Keystone]
Tué le 28 janvier à son domicile de Rünenberg (BL), l'avocat spécialisé dans les médias Martin Wagner a été victime de trois coups de feu. Son meurtrier, un voisin, a utilisé son arme d'ordonnance avant de la retourner contre lui.

La police avait été alertée le dimanche 28 janvier à 08h57, plusieurs coups de feu ayant été entendus dans le quartier, indique mardi le Ministère public de Bâle-Campagne.

Après avoir tiré dans la porte pour entrer dans la villa, il a abattu Martin Wagner de trois balles La victime âgée de 57 ans était encore vivant à l'arrivée des secours qui ont tenté, en vain, de le réanimer. Son meurtrier, âgé de 39 ans, a quitté la villa avant de se suicider.

Au total, sept coups de feu ont été tirés par le trentenaire. Ce dernier avait acheté son arme d'ordonnance après son service militaire.

Procédure pénale bientôt classée

La victime et son meurtrier se connaissaient et les motifs du meurtrier sont de nature privée.

Le Ministère public ne donnera pas davantage d'information sur les causes du drame par respect pour les familles et en raison de la protection de la personnalité des proches. Une fois l'enquête bouclée, la procédure pénale sera classée, l'auteur des faits s'étant suicidé.

ats/ebz

Publié le 06 février 2018 - Modifié le 06 février 2018