Modifié le 07 octobre 2017

Un requérant d'asile sri-lankais a été tué par un policier au Tessin

La police tessinoise était encore présente sur les lieux samedi matin.
La police tessinoise était encore présente sur les lieux samedi matin. [RTS/RSI]
Un requérant d'asile a été mortellement blessé par un policier samedi peu avant 02h00 à Brissago, au Tessin. Muni de deux couteaux, il allait se jeter sur deux autres requérants qui accompagnaient la police dans un immeuble.

Les forces de l'ordre avaient été appelées en raison d'une rixe. Sur le palier du rez-de-chaussée d'un bâtiment de la place municipale de Brissago, l'agresseur s'est jeté, couteaux à la main, sur les deux autres requérants.

Un agent a alors sorti son arme et fait feu sur lui afin d'assurer la sécurité de toutes les personnes présentes, a indiqué la police cantonale tessinoise samedi. L'homme n'a pas survécu malgré les premiers secours aussitôt apportés. Personne d'autre n'a été blessé.

Les autorités "solidaires" de l'agent

Pour l'heure, l'enquête s'attache à déterminer les responsabilités du policier qui a fait feu sur la victime, dont on a appris qu'il s'agissait d'un ressortissant sri-lankais de 38 ans. Afin de garantir une parfaite impartialité des investigations, celles-ci sont menées avec le concours de la police scientifique de Zurich.

Au moment des coups de feu, la vie des policiers était bel et bien en danger, en plus de celle de deux Sri-Lankais, ont souligné samedi après-midi les autorités tessinoises.

Le conseiller d'Etat en charge de la justice Norman Gobbi (Lega) et le commandant de la police cantonale Matteo Cocchi se sont dits solidaires de l'agent qui a fait feu.

>> Sujet traité dans les flashs de La Première

ats/ta

Publié le 07 octobre 2017 - Modifié le 07 octobre 2017

Brissago, proche de la frontière italienne