Publié le 18 septembre 2017

Le fondateur du WEF juge les prix pratiqués à Davos trop élevés

Klaus Schwab à Davos, le 20 janvier 2017.
Klaus Schwab à Davos, le 20 janvier 2017. [Keystone]
Klaus Schwab, fondateur du Forum économique mondial de Davos (WEF), juge trop élevés les prix pratiqués dans la station grisonne durant la manifestation.

"Nous attendons que ce problème soit résolu", a-t-il dit dans une interview publiée lundi dans la Südostschweiz.

A chaque édition du WEF, des réclamations concernant le niveau de prix surviennent, poursuit  Klaus chwab, donnant en exemple le prix d'un hamburger, lequel coûte quatre fois plus cher dans la station grisonne qu'à Zurich ou dix fois plus qu'à Mumbai. Et il est faux de justifier une telle pratique en se basant sur l'affirmation commune que les gens qui viennent à Davos ont les moyens de payer.

Spéculations

Agé de 79 ans, Klaus Schwab s'estime suffisamment en forme pour continuer à organiser et diriger le WEF. Il n'a en revanche pas souhaité s'exprimer sur les spéculations selon lesquelles la conseillère fédérale Doris Leuthard pourrait lui succéder.

Vendredi dernier, le WEF a annoncé la nomination du chef de la diplomatie norvégienne, Børge Brende, à la présidence du WEF. Il s'agit d'un nouveau poste qui en fait le numéro deux de l'organisation.

ats/pym

Publié le 18 septembre 2017