Modifié

Deux nouveaux éboulements coupent du monde Bregaglia (GR)

GR: les fortes précipitations ont provoqué de nouveaux éboulements à Bondo [RTS]
GR: les fortes précipitations ont provoqué de nouveaux éboulements à Bondo / 12h45 / 1 min. / le 1 septembre 2017
La commune grisonne de Bregaglia est coupée du monde après deux éboulements, l'un jeudi soir et l'autre vendredi matin, qui ont obstrué ses routes d'accès et détruit des maisons à Bondo et Promontogno.

Le premier éboulement, survenu jeudi soir, a été suivi d'une coulée de boue qui a détruit des maisons à Bondo et Promontogno.

Le deuxième éboulement en quelques heures s'est abattu vers 03h00 au pied du col de la Maloja, entre Vicisoprano et Casaccia. La boue et les gravats ont fait déborder un torrent et recouvrent la chaussée sur plusieurs centaines de mètres.

La route, qui relie l'Engadine à l'Italie en passant par le Val Bregaglia italophone, restera impraticable jusqu'à vendredi soir au moins, précise à l'ats Christian Gartmann, porte-parole de la commune de Bregaglia. On ne signale aucun blessé.

Le Piz Cengalo, encore

La nouvelle et l'ancienne routes cantonales étaient déjà coupées depuis jeudi soir plus au sud, entre Castasegna et Promontogno, à l'autre extrémité du territoire communal. Vers 21h30, une coulée de boue s'est en effet déclenchée après un éboulement au Piz Cengalo, le plus important depuis le premier survenu il y a une semaine. Plusieurs pans de roches instables se sont détachés alors qu'un violent orage sévissait avec fracas.

La coulée de boue a traversé le Val Bondasca jusque dans le bassin de rétention de Bondo. Remplissant le bassin partiellement vidé depuis la dernière coulée, il y a une semaine, elle a ensuite recouvert la nouvelle route cantonale ainsi que le lit du ruisseau Maira. Selon la commune, l'ancienne route cantonale est également sous la boue, coupant ainsi l'accès au vallon.

Axes routiers internes menacés

Les flots du torrent ont même érodé le remblai de la nouvelle route cantonale. La remise en état de la chaussée devrait durer plusieurs jours au moins. Les inondations risquent aussi d'éroder le remblai de l'ancienne route cantonale. Si tel devait être le cas, le Val Bregaglia serait alors privé d'axe de transport interne, alors qu'il est déjà coupé du monde à ses deux extrémités.

Seule certitude: les habitants de Bondo restent évacués. L'accès à la localité n'est plus possible.

Plusieurs villages frappés

D'autres villages situés à une dizaine de minutes à pied de Bondo ont aussi été touchés. La localité de Promontogno est privée de courant électrique. Un système d'alimentation d'urgence fournit entretemps en électricité une partie des zones touchées.

Les habitants du village de Spino ont quitté les lieux d'eux-mêmes et des clients d'un hôtel ont été acheminés en lieu sûr. Deux personnes âgées, coincées dans un bâtiment, ont pu être secourues par la Rega. Aucun des deux n'est blessé.

Plusieurs maisons ont été endommagées à Spino. A Promontogno, Sotoponte et à Bondo, des habitations ont été entièrement détruites. Certaines des rues de ce dernier village alors épargnées par le premier glissement de terrain étaient couvertes de boue jeudi.

>> Le point de la situation dans le 12h30:

Une vue de Bondo, le 28 août 2017. [Gian Ehrenzeller - Keystone]Gian Ehrenzeller - Keystone
Nouvelle coulée de boue aux Grisons, la plus importante selon l'état-major sur place / Le 12h30 / 1 min. / le 1 septembre 2017

Secours mobilisés

Selon Roman Rüegg de la police cantonale des Grisons, l'ampleur de la coulée ne peut pas encore être précisément évaluée. Mais elle est importante, complète Christian Gartmann, porte-parole de l'état-major de la commune de Bregaglia. Aucun blessé n'a été recensé, indique-t-il à l'ats.

Entre jeudi soir et vendredi matin, une cinquantaine de personnes étaient engagées sur le terrain. Parmi elles, des spécialistes de l'armée et des collaborateurs des services électriques de la ville de Zurich.

ats/pym

Publié Modifié

Des pans entiers de montagne instables

Eboulements et coulées de boues se succèdent depuis plus une semaine dans le Val Bregaglia et son vallon latéral de Bondasca. En raison des fortes pluies annoncées, l'état-major de Bregaglia avait prévenu les habitants jeudi qu'un nouveau glissement de terrain était probable dans la région. Entre 500'000 et un million de mètres cubes de roches instables risquent encore de se détacher du Piz Cengalo.

Mercredi 23 août, trois millions de mètres cubes s'étaient déjà détachés de la montagne. L'éboulement a emporté huit promeneurs - toujours portés disparus et qui n'ont probablement pas survécu, selon les autorités - endommagé des mayens et détruit des étables.

Solidarité en oeuvre

La Chaîne du Bonheur a annoncé jeudi une aide immédiate de 260'000 francs, destinée aux particuliers et aux PME. Et Parrainage suisse des communes de montagne avait déjà annoncé mercredi une aide de 500'000 francs.

Les dons peuvent être versés sur le site de la Chaîne du Bonheur, sur l'application "Swiss Solidarity" ou sur le compte postal 10-15000-6 (mention "Bondo").

Avant la coulée de jeudi, la présidente de la commune de Bondo, Anna Giacometti, avait informé la Chaîne du Bonheur que sa commune devra prendre en charge des coûts estimés à plusieurs millions de francs.

La commune de Bregaglia