Modifié

Exit songe à faciliter l'aide au suicide pour les seniors en santé

La question de l’assistance au suicide revient avec un nouveau débat [RTS]
La question de l’assistance au suicide revient avec un nouveau débat / 19h30 / 2 min. / le 17 juin 2017
L'association Exit Suisse alémanique a mis sur pied samedi un groupe de travail sur la question de l'accès facilité au suicide assisté pour les personnes âgées non atteintes d'une maladie grave, mais qui veulent mourir.

Selon cette commission, l'assistance au suicide est semée de trop d'embûches pour des seniors fatigués de vivre et capables de discernement. Ce comité propose que la potion létale puisse être mise à disposition des aînés sans diagnostic médical et sans ordonnance médicale.

La présidente d'Exit Suisse alémanique Saskia Frei a cependant mis en garde contre des attentes prématurées qui ne répondraient selon elle qu'à des demandes d'une toute petite minorité. Lors de l'assemblée générale de l'association samedi à Zurich, elle a dit sa crainte que ça ne mette en danger la pratique plutôt libérale en Suisse en matière d'autodétermination.

>> L'interview de Pierre Beck, médecin et membre d’Exit Suisse romande:

L'assistance au suicide reste un besoin important dans la population suisse, selon l'association. [Gaëtan Bally - Keystone]Gaëtan Bally - Keystone
Exit envisage une aide au suicide pour des bien portants: interview de Pierre Beck / Forum / 5 min. / le 17 juin 2017

Aspects juridiques, étiques et politiques

La commission est chargée de réunir d'ici la prochaine assemblée générale les aspects juridiques, éthiques et politiques d'une telle pratique. Actuellement, Exit peut accompagner les patients souffrant de multiples pathologies invalidantes sans souffrir pour autant d'une maladie incurable.

>> Les explications de Nicolas Rossé:

Extension Exit: les explications de Nicolas Rossé [RTS]
Extension Exit: les explications de Nicolas Rossé / 19h30 / 1 min. / le 17 juin 2017

ats/lgr

Publié Modifié