Modifié le 06 mars 2017

Apprendre l'anglais dès 6 ans n'est pas la panacée, selon une étude

L'UDC nidwaldienne voulait clairement privilégier l'anglais au primaire.
Apprendre l’anglais dès 6 ans ne donne pas de meilleurs résultats, selon une étude Le Journal du matin / 1 min. / le 06 mars 2017
Apprendre l'anglais dès l'âge de six ans ne donne pas de meilleurs résultats, affirme une étude de l'Université de Zurich. Le canton doit se prononcer en mai sur l'enseignement de deux langues étrangères en primaire.

Commencer l'apprentissage de l'anglais dès l'âge de 6 ans ne garantit pas des résultats sensiblement meilleurs, comparé à un apprentissage commencé à 12 ans, selon l'étude de l'Institut pour l'évaluation de la formation de l'Université de Zurich.

Comparaison Argovie-Soleure

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont pris en compte le temps investi dans l'enseignement de l'anglais en Argovie, où les enfants apprennent cette langue dès la 3e année d'école primaire, et dans le canton de Soleure, où l'anglais n'est enseigné que durant les trois dernières années de la scolarité obligatoire.

Ils ont ensuite comparé les compétences des volées à la fin du cursus. Résultat: les adolescents argoviens ont une avance de 6 à 12 mois sur le programme scolaire par rapport à leurs voisins soleurois.

Autres facteurs à prendre en compte

Pour les chercheurs, ce rapport entre les coûts et les bénéfices de l'apprentissage dès 6 ans est plutôt défavorable. Interrogés, les spécialistes de l'enseignement précoce des langues ne partagent toutefois pas ce constat. Pour eux, d'autres facteurs non mesurables doivent être pris en compte, comme l'envie d'utiliser la langue étrangère.

Ils relèvent également que dans ce domaine, deux écoles s'affrontent, entre partisans de l'enseignement précoce et tardif. Alors que les études scientifiques se suivent, et ne se ressemblent pas, les politiques, eux, aimeraient des réponses claires.

Vers une seule langue étrangère en primaire?

Les Zurichois devront décider en mai s'ils veulent biffer du plan d'étude l'une des deux langues étrangères au programme des classes primaires. Actuellement, les élèves apprennent l'anglais à partir de la 2e année et le français à partir de la 5e primaire.

>> Lire aussi : Français ou anglais en primaire? Les Zurichois passeront aux urnes

Sylvie Lambelet/kkub

Publié le 06 mars 2017 - Modifié le 06 mars 2017