Modifié le 05 janvier 2017 à 14:25

Les Tessinois d'origine sont désormais minoritaires à Locarno

Locarno attire toujours plus d'étrangers et d'Alémaniques.
Les Tessinois d'origine sont désormais minoritaires à Locarno Le Journal horaire / 1 min. / le 05 janvier 2017
La ville tessinoise de Locarno compte désormais davantage d'étrangers et d'Alémaniques que de Tessinois d’origine. Et avec l'ouverture de la NLFA à travers le Gothard, la tendance devrait encore s'affirmer.

La bourgade touristique des rives du lac Majeur vient de passer le cap des 16’400 habitants, dont un peu plus de 48% de Tessinois, près de 35% d’étrangers et 17% de Suisses originaires d'autres cantons. Ces deux derniers groupes réunis représentent donc désormais 52% de la population, résidente et de passage, selon les indications fournies par la Municipalité.

Le maire de la ville Alain Scherrer explique que si Locarno - qui espère toujours fusionner avec sa riche voisine Ascona notamment - attire de plus en plus de monde, c’est pour sa qualité de vie.

Requérants également décomptés

En y regardant de plus près, on constate que l’augmentation du nombre de résidents non permanents est à mettre sur le compte notamment des Alémaniques, mais aussi des requérants d’asile en attente de décision.

Avec l’ouverture de la Nouvelle ligne ferroviaire alpine (NLFA), qui rapproche le Tessin des cantons alémaniques, l’embellie démographique n’en serait qu’à ses débuts.

Nicole della Pietra/oang

Publié le 05 janvier 2017 à 12:07 - Modifié le 05 janvier 2017 à 14:25