Modifié le 26 septembre 2016 à 08:28

L'initiative de l'UDC "Les nôtres d'abord" l'emporte au Tessin

TI - Votations: les Tessinois disent "oui" à une initiative de l’UDC pour la préférence indigène
TI / Votations: les Tessinois disent "oui" à une initiative de l’UDC pour la préférence indigène 19h30 / 2 min. / le 25 septembre 2016
Les Tessinois ont plébiscité à 58% dimanche l'initiative "Les nôtres d'abord" favorisant l'embauche "d'indigènes", tandis que le contre-projet l'emporte sur l'initiative "Halte au dumping salarial".

Au terme du dépouillement des 130 communes tessinoises, 58% des citoyens accordent leur soutien à l'initiative de l'UDC "Les nôtres d'abord" ("Prima i nostri"), tandis que le contre-projet soutenu par le Conseil d'Etat récolte 57,4% de non, détaille le site de la Radiotelevisione svizzera. (RSI). La participation a atteint 44,9%.

Le texte demande une modification de la Constitution cantonale selon les principes de l'initiative "contre l'immigration de masse" adoptée le 9 février 2014. Le texte vise à trouver une solution urgente pour le marché du travail au Tessin selon les principes de "la préférence aux indigènes", ceci en attente des mesures prévues au niveau fédéral.

"Halte au dumping salarial"

La situation est inverse pour l'initiative "Halte au dumping salarial au Tessin" qui, toujours selon la RSI, voit le contre-projet soutenu par 55% des votants, tandis que le texte original comptabilise 52,4% des suffrages.

L'initiative - lancée en 2011 par le Mouvement pour le socialisme (MPS) appuyé par les syndicats - demande l'institution d'un inspectorat tessinois du travail par le biais d'une loi cantonale et prévoit l'engagement de 5000 fonctionnaires supplémentaires.

Alors que le texte de la gauche entraînerait une dépense de 40 millions de francs en quatre ans, le contre-projet élaboré par le Grand Conseil prévoit une dépense maximale de 10 millions de francs, "en gérant de manière plus efficace les ressources de l'administration cantonale en collaboration avec les commissions paritaires, selon les parties engagées dans son élaboration.

lgr

Publié le 25 septembre 2016 à 14:40 - Modifié le 26 septembre 2016 à 08:28