Publié

Des grenades et détonateurs auraient aussi disparu de la caserne d'Aarau

Des soldats derrière une barrière en Suisse alémanique. [Georgios Kefalas - Keystone]
Des soldats derrière une barrière en Suisse alémanique. [Georgios Kefalas - Keystone]
Des grenades, détonateurs et mèches ont également disparu dans l'école de recrues d'Aarau (AG), révèle jeudi la Basler Zeitung. Lundi, Berne avait annoncé la "perte" de plusieurs kilos d'explosifs.

Les caisses contenant les explosifs et les grenades ont été ouvertes avant le contrôle à l'école d'infanterie d'Aarau, puis refermées, rapporte le quotidien bâlois. D'autres objets ont été placés à la place du matériel manquant.

Lundi, le Département de la défense (DDPS) avait annoncé l'ouverture d'une enquête après la "perte supposée de plusieurs kilos d'explosifs". L'armée n'avait pas souhaité préciser ni la nature des explosifs, ni leur quantité exacte.

Disparition lors du transport?

Il pourrait s'agir d'un vol, d'une erreur de chargement ou de comptabilité. Le quotidien bâlois n'exclut pas non plus la piste de la disparition lors du transport vers la caserne. Des employés de la base logistique de l'armée (BLA) seraient-ils impliqués, se demande la Basler Zeitung? Les a-t-on fait chanter?

Si ces explosifs tombent en de mauvaises mains, ils peuvent détruire l'infrastructure ferroviaire d'une bonne partie du pays et la paralyser durant plusieurs semaines.

tmun

Publié