Modifié

La place financière tessinoise sous le choc après le scandale de la BSI

Le siège de la BSI à Lugano. [Karl Mathis - Keystone]
La place financière tessinoise frappée par le scandale de la banque BSI / Le 12h30 / 1 min. / le 25 mai 2016
Après les accusations de blanchiment d'argent à l'encontre de la banque BSI, près de 500 emplois pourraient disparaître à Lugano, sans compter le dégât d’image pour la place financière cantonale.

Pour l’heure, le monde politique reste muet. Seul un élu socialiste interroge le gouvernement tessinois pour comprendre ce que l’exécutif entend entreprendre face à cette situation d’urgence.

La BSI, qui est sur le point de changer de propriétaire, verra sans doute sa valeur chuter, tandis qu'une partie des managers de la banque ne pourra pas être réembauchée, a décidé la FINMA.

>> Lire à ce sujet: Procédure pénale contre une banque tessinoise liée à un fonds malaisien

"Effet dévastateur pour la place financière"

Mais le scandale de la BSI montre à quel point la Banque cantonale du Tessin l’a échappé belle. En janvier dernier, des édiles avaient plaidé en faveur du rachat d’une part de la BSI, pour préserver l’institut et le personnel.

D’autres banques pourraient être touchées, puisque le scandale financier lié au fonds souverain malaisien concerne également plusieurs banques helvétiques, ce qui fait dire à certains experts, que ce n’est que le début d’un effet domino qui s’annonce dévastateur pour la place financière suisse.

>> Interrogé dans Forum, l'ex-procureur du Tessin, Paolo Bernasconi, en a appelé à des mesures dans le secteur bancaire:

Paolo Bernasconi. [Gian Ehrenzeller - Keystone]Gian Ehrenzeller - Keystone
Le scandale de corruption en Malaisie a eu raison de la BSI / Forum / 7 min. / le 24 mai 2016

Nicole della Pietra/lgr

Publié Modifié