Modifié

Des militaires engagés au WEF de Davos sanctionnés pour usage de drogue

Un soldat en faction à Davos lors du Forum économique de 2009. [Alessandro Della Bella - Keystone]
Un soldat en faction à Davos lors du Forum économique de 2009. [Alessandro Della Bella - Keystone]
Douze militaires engagés pour assurer la sécurité au Forum économique mondial de Davos ont été renvoyés à la maison après avoir été testés positifs au cannabis et à la cocaïne, révèle le Corriere del Ticino vendredi.

Sur les douze soldats interpellés, tous l'ont été pour consommation de cannabis et parmi eux, cinq ont aussi pris de la cocaïne. Stefan Hofer, porte-parole de l'état-major de l'armée, a confirmé vendredi l'information du Corriere del Ticino. Sur un soldat, plus de trois grammes de cocaïne ont été découverts.

Les contrôles ont été effectués mardi, à la veille de l'ouverture du WEF, dans le bataillon d'infanterie de montagne 30. Celui-ci est composé de soldats et de gradés en provenance du Tessin et du sud des Grisons. L'alerte a été donnée par des membres de la troupe.

Justice civile saisie

Les cas légers seront pénalisés disciplinairement, mais l'homme qui détenait la cocaïne devra s'expliquer devant les tribunaux civils.

La justice militaire a également confirmé qu'un coup de feu involontaire est parti "au moment du retrait des cartouches" d'une arme. Personne n'a été blessé. Une enquête est en cours.

>> Retrouvez le suivi du Forum économique mondial de Davos

cab

Publié Modifié

Un engagement limité

A Davos même, durant le WEF, seuls sont engagés les soldats de carrière de la police militaire pour la protection de personnes et les contrôles d'accès, ainsi que des militaires pour remplir diverses tâches transversales.

En dehors de la station, l'armée protège des infrastructures et fournit un soutien logistique et de l'aide au commandement.

Dirigée par le chef de l'Etat-major de conduite de l'armée Jean-Marc Halter, la mission vient en appui aux autorités civiles.

Quelque 4500 militaires sont déployés au total.