Modifié le 09 août 2015 à 12:39

Nouvelles déclarations homophobes de l'évêque de Coire

L'évêque de Coire, Vitus Huonder, est connu pour ses prises de position hostiles à l'homosexualité.
L'évêque de Coire, Vitus Huonder, est connu pour ses prises de position hostiles à l'homosexualité. [Gaëtan Bally - Keystone]
L'évêque de Coire, Vitus Huonder, a cité un verset de la Bible qui condamne les homosexuels à mort vendredi lors d'un débat, provoquant la colère de l'association Pink Cross.

L'évêque de Coire s'en est à nouveau pris à l'homosexualité vendredi lors d'un débat sur le mariage et la famille à l'occasion d'un forum des catholiques allemands, à Fulda.

Lors d'une conférence de presque 50 minutes, Mgr Vitus Huonder a distribué les coups aux théories du genre, au divorce, à l'éducation sexuelle et au mariage homosexuel.

Il a notamment repris deux passages du livre du Lévitique, dont celui qui affirme que les homosexuels doivent être condamnés à mort.

Excuses exigées

Ces déclarations ont fait immédiatement réagir Pink Cross, l'association qui milite pour les droits des homosexuels en Suisse.

"Un représentant de l'Eglise ne vit pas dans une zone de non-droit. Celui qui argumente ainsi et dit indirectement que les homosexuels doivent être tués, n'est pas un homme d'Eglise, mais un agitateur et délinquant", écrit le directeur de l'organisation, Bastian Baumann, qui exige des excuses publiques.

>> Ses propos ne sont pas punissables pénalement:

La pression s'accentue encore contre Mgr Vitus Huonder.
Arno Balzarini -
Le Journal du matin - Publié le 05 août 2015

ats/vtom

Publié le 03 août 2015 à 07:33 - Modifié le 09 août 2015 à 12:39

La Conférence des évêques suisses ne condamne pas

La Conférence des évêques suisses (CES) indique qu'elle ne commente pas les déclarations individuelles des évêques. Aux yeux de la CES, concernant l'homosexualité, l'enseignement du catéchisme est déterminant. Selon ce dernier, les actes homosexuels ne doivent en aucun cas être approuvés, explique la CES.

Pour la plupart des personnes homosexuelles, il s'agit d'une épreuve, poursuit la CES. La personne homosexuelle "doit être accueillie avec respect, compassion et délicatesse", il faut "éviter à leur égard toute marque de discrimination injuste".