Modifié le 08 mars 2015

L'enseignement du français sera maintenu à l'école primaire à Nidwald

NW: les écoles primaires du canton continueront à enseigner le français
NW: les écoles primaires du canton continueront à enseigner le français 19h30 / 2 min. / le 08 mars 2015
L'initiative de l'UDC pour la suppression du français à l'école primaire a été refusée dimanche par 61,7% des électeurs à Nidwald, le premier canton alémanique à s'exprimer sur la question des langues.

Ce scrutin est un épisode important du débat qui divise actuellement les Suisses sur l'enseignement des langues nationales à l'école. Les citoyens du demi-canton sont en effet les premiers à se prononcer sur la question en Suisse alémanique.

Enseigner deux langues étrangères en primaire suscite la controverse dans plusieurs cantons. Et s'il fallait choisir, le français risquerait d'en faire les frais, cédant la place à l'anglais, souvent jugé plus utile.

>> Suivre aussi les votations fédérales: L'initiative PDC et la taxe sur l'énergie seraient refusées, selon les premières tendances

Un souci de cohésion nationale

La réponse de Nidwald intéresse par conséquent toute la Suisse, car au-delà du débat pédagogique, l'enseignement du français touche à des questions identitaires, liées à la cohésion nationale.

Plusieurs voix ont d'ailleurs salué dimanche le choix "très suisse" de Nidwald, qui confirme l'idée d'une "Willensnation" et d'une volonté de respecter les minorités.

jgal avec ats

Publié le 08 mars 2015 - Modifié le 08 mars 2015