Modifié le 27 août 2014

Nidwald supprime à son tour l'enseignement du français en primaire

Les écoliers nidwaldiens apprennent l'anglais des la troisième année primaire.
Les jeunes Nidwaldiens n'apprendront le français qu'à partir du secondaire Le 12h30 / 2 min. / le 27 août 2014
Après Thurgovie, Nidwald supprime à son tour l'enseignement du français à l'école primaire, mais le canton veut imposer un séjour linguistique dans une région francophone, a-t-il indiqué mercredi.

Le gouvernement du canton de Nidwald a décidé mercredi de supprimer l'enseignement du français des programmes de l'école primaire. Il répond ainsi à un postulat du parlement cantonal, qui lui demandait cette possibilité.

L'exécutif nidwaldien a par la même occasion apporté son soutien à une initiative de l'UDC, déposée en avril dernier, réclamant la suppression du français en primaire.

Séjour linguistique obligatoire

Selon le Conseil d'Etat, l'enseignement de deux langues étrangères à l'école primaire - l'anglais dès la 3e et le français dès la 5e année - surcharge les élèves. Conséquence, l'apprentissage du "bon allemand" et des sciences naturelles est négligé. Enseignants et parents d'élèves ont en outre critiqué l'enseignement de deux langues étrangères au cycle primaire.

Le canton de Nidwald entend en revanche augmenter les heures de français au secondaire et y rendre obligatoire un séjour linguistique dans une région francophone.

ats/fisf

Publié le 27 août 2014 - Modifié le 27 août 2014

Le Conseil fédéral pour le plurilinguisme

Le Conseil fédéral "entend montrer le bon exemple et assumer les responsabilités qui lui incombent en matière de promotion des langues nationales et de cohésion nationale", a-t-il indiqué mercredi.

L'ordonnance révisée impose désormais aux cadres moyens "une bonne connaissance active d'au moins une deuxième langue officielle".

Quant aux cadres qui exercent une fonction de conduite, ils doivent se prévaloir en plus de "la connaissance passive d'une troisième langue officielle". Si un chef ne possède pas le niveau requis lors de son engagement, il se verra proposer des mesures dans l'année.