Modifié le 19 juillet 2014 à 14:22

Une fenêtre à bébés pour les mères en détresse installée au Tessin

On reparle des boîtes à bébés en Suisse.
Le reportage "Bébé à donner" Quinze minutes / 15 min. / le 19 juillet 2014
Le Tessin dispose depuis vendredi d'une fenêtre à bébés. Inaugurée à l'hôpital San Giovanni de Bellinzone, elle permet aux mères en détresse de déposer leur nouveau-né anonymement.

Une fenêtre à bébés a été inaugurée vendredi au Tessin. Elle a été installée à l'hôpital San Giovanni à Bellinzone pour les mères en détresse qui veulent déposer anonymement en lieu sûr leur petit. Cet établissement a été choisi pour sa médecine spécialisée pour les enfants.

Déjà quatre fenêtres gérées par la même association

C'est aussi cet hôpital public qui pratique le plus d'accouchements au Tessin, a indiqué vendredi l'association des hôpitaux tessinois. Les coûts de cette boîte à bébés sont pris en charge par l'Aide suisse pour la mère et l'enfant (ASME), une organisation opposée à l'avortement. Elle gère déjà quatre autres fenêtres à bébés en Suisse, à Einsiedeln (SZ), Davos (GR), Olten (SO) et Berne.

Cette structure permet de déposer anonymement le nouveau-né dans une boîte à clapet, chauffée, encastrée dans l'établissement hospitalier. L'enfant est ensuite proposé pour l'adoption, mais les parents disposent d'un délai pour le récupérer s'ils changent d'avis.

ats/gchi

Publié le 18 juillet 2014 à 14:47 - Modifié le 19 juillet 2014 à 14:22

Une pratique qui reste rare

En Suisse, les abandons de nouveau-nés sur la place publique sont rares mais chaque cas suscite l'émotion, écrit l'association des hôpitaux.

Au Tessin, une affaire a notamment marqué les esprits: l'an dernier, en janvier, une mère avait abandonné son nourrisson dans une voiture. Selon le ministère public, elle voulait s'en débarrasser. La police avait sauvé le nouveau-né en état d'hypothermie.

A Einsiedeln, où la première fenêtre à bébés a été installée, neuf nouveaux-nés ont été déposés anonymement depuis 2001. La structure ouverte l'automne dernier à Berne a déjà accueilli un enfant.