Modifié le 22 septembre 2013 à 21:17

Les Zurichois refusent de justesse le projet de nouveau stade de foot

Zurich aura bel et bien un nouveau stade.
Le projet consistait à construire un nouveau stade spécialement dédié au football. [ - Hochbaudepartement - Stadt Zürich]
La construction d'un nouveau stade de foot à Zurich a été rejetée par les citoyens de la ville dimanche. Ces derniers ont en revanche accepté un projet immobilier dans le même quartier.

Le FC Zurich et Grasshopper ne joueront pas de sitôt dans un nouveau stade dédié entièrement au football. Les citoyens de la ville de Zurich ont rejeté dimanche un crédit de 216,144 millions de francs pour sa construction.

Le projet a été rejeté de justesse, à une majorité de 50,83% (53'058 voix contre 51'311). Il concernait la construction d'une enceinte de 19'000 places sur le site de l'ancien stade du Hardturm, démoli il y a quelques années. La participation a atteint 49,1 %.

Le crédit comprenait aussi une enveloppe de 5 millions de francs pour la participation à la société d'exploitation du stade et une garantie de déficit de 8,3 millions par an.

Arguments opposés

Les opposants ne voulaient pas d'un stade de football financé entièrement avec l'argent des contribuables.

De plus, les deux équipes zurichoises de football qui militent en Super League (FCZ et GC) disposent déjà d'un stade d'une capacité supérieure avec le Letzigrund et ils n'auraient payé qu'un loyer dans la nouvelle enceinte.

Selon les autorités communales, le Letzigrund est destiné à l'athlétisme, au sport amateur et aux concerts. Il a été conçu comme tel lors de sa reconstruction en 2007.

Y héberger le football d'élite constituait une solution provisoire qui avait notamment permis la venue de l'EURO 2008 à Zurich.

dk

Publié le 22 septembre 2013 à 15:15 - Modifié le 22 septembre 2013 à 21:17

Projet immobilier accepté, mais abandonné

Les Zurichois ont en revanche accepté par 69'361 voix contre 33'602 un crédit de 103 millions de francs pour la construction d'immeubles locatifs à côté du stade.

Les citoyens ayant toutefois dit non au stade, les logements ne seront pas construits, même si le projet a été approuvé, les deux objets étant liés.

Débordements sur le site

Peu après la publication dimanche du résultat du vote négatif sur un nouveau stade de football à Zurich, une vingtaine de vandales cagoulés se sont livrés à des déprédations sur le site de l'ancien stade du Hardturm. Une personne a été légèrement blessée.

Les inconnus ont jeté des pierres, fracassé des vitres, endommagé des bancs, des tables et des plates-bandes avant de quitter les lieux au bout de quelques minutes. Un homme qui tentait de s'interposer a été légèrement blessé.

Les dégâts s'élèvent à quelques milliers de francs, a indiqué la police municipale, qui a ouvert une enquête.

Un dossier très compliqué

Un premier projet semi-privé de stade de football au Hardturm avait été approuvé en 2003. Mais il a pris du retard en raison des oppositions. Il a été redimensionné, puis abandonné. Le principal investisseur, Credit Suisse, a jeté l'éponge en 2009.

La ville de Zurich a jusqu'en 2035 pour construire un stade de football sur le site du Hardturm, selon l'accord qu'elle a passé avec Credit Suisse, ancien propriétaire des lieux. Si elle n'y parvient pas, le terrain repassera dans les mains de la grande banque.