Modifié

Les fonctions cumulées de l'avocate du pédophile tessinois font débat

Tribunal de Lugano [Karl Mathis - Keystone]
L'avocate du pédophile tessinois en mauvaise posture / Le 12h30 / 1 min. / le 12 août 2013
L'avocate de l'ex-cadre de la natation condamné pour pédophilie au Tessin est aussi la présidente de la Commission cantonale de coordination de l'aide aux victimes. Un cumul des fonctions qui choque.

L'avocate du pédophile condamné vendredi au Tessin pour des abus sexuels sur des mineurs est au centre d'une polémique. Après l'UDC, c'est au tour des Verts de réclamer sa démission de la présidence de la Commission cantonale de coordination de l'aide aux victimes.

"On ne peut pas à la fois minimiser les conséquences des actes d'un criminel et assumer de manière crédible la présidence de la Commission cantonale de coordination de l'aide aux victimes", clament les députés. Même au sein de l'Ordre des avocats, la question est considérée comme "particulièrement délicate".

Au Conseil d'Etat de trancher

Pour l'avocate, rien ne s'oppose à la fois à défendre un auteur d'actes de violence et de représenter les victimes. Au contraire, cela permettrait d'avoir une meilleure vue d'ensemble, estime-t-elle.

C'est désormais au Conseil d'Etat de se prononcer, lui qui avait désigné la juriste et ancienne procureure du Tessin à cette présidence.

Nicole della Pietra/lgr

Publié Modifié