Modifié le 11 août 2013 à 11:34

Les requérants du centre de Bremgarten (AG) se plaignent des conditions

Le nouveau centre pour requérants d’asile à Bremgarten (AG).
Le nouveau centre pour requérants d’asile à Bremgarten (AG). [Alexandra Wey - ]
Si l'Office des migrations justifie les mesures prises au nouveau centre de Bremgarten (AG), les requérants qui y sont installés se plaignent de leurs conditions. Ils n'ont pas accès aux autres installations sportives.

Le nouveau centre national pour requérants d’asile de Bremgarten (AG) a beaucoup fait parler de lui depuis son ouverture lundi. Interdits d’accès à la piscine municipale et à plusieurs autres lieux publics, ses occupants se montrent insatisfaits.

L'Office fédéral des migrations (ODM) justifie les périmètres d'interdiction. Son directeur Mario Gattiker rappelle que seules les zones autour des écoles et celles réservées aux activités sportives leur sont interdites sans l'accord de la commune.

Pas de sanctions

Les bibliothèques, les places communales et les églises leur sont en revanche pleinement accessibles, précise Mario Gattiker, mais aucune sanction n'est prévue si des demandeurs d'asile ne s'y tiennent pas, poursuit le directeur de l'ODM.

Mais le souci principal de ces requérants est l’ennui. Ils disent vouloir travailler, apprendre l’allemand, mais n’en ont pas eu l’occasion jusqu’ici.

"Rester assis comme ça toute la journée, c’est comme être en prison", a ainsi déclaré un des requérants.

Alain Arnaud/lan

Publié le 08 août 2013 à 10:27 - Modifié le 11 août 2013 à 11:34

150 places pour 3 ans

Le centre fédéral de Bremgarten a ouvert ses portes lundi.

Il offre 150 places et son fonctionnement est prévu pour trois ans.