Publié

Le gouvernement du Tessin veut serrer la vis aux frontaliers

C'est un mandat qui commence mal pour le nouveau conseiller d’Etat Michele Barra.  [RSI]
C'est un mandat qui commence mal pour le nouveau conseiller d’Etat Michele Barra. [RSI]
Alors qu'un rapport sur les frontaliers doit être présenté en août par le gouvernement du Tessin, le conseiller d'Etat Michele Barra en a déjà détaillé vendredi les mesures phares.

Le conseiller d'Etat Michele Barra a proposé vendredi de compliquer les démarches administratives des frontaliers italiens. Selon une étude mandatée par le ministre membre de la Lega dei Ticinesi, les travailleurs détachés et les indépendants italiens devraient augmenter de 65% en 2013 au Tessin.

L'an dernier, 21'000 frontaliers se sont annoncés, dont 9300 pour le secteur de la construction; parmi eux, quelque 8400 travaillaient pour une firme suisse. Michele Barra craint que les artisans tessinois ne soient de plus en plus évincés sur leur propre marché.

Au moins une demande écrite

Le conseiller d'Etat réclame qu'une inscription en ligne pour annoncer une activité inférieure à 3 mois ne soit plus suffisante. Les frontaliers devraient au moins faire une demande écrite, ainsi qu'un déplacement, estime-t-il.

Il demande par ailleurs que les indépendants italiens qui travaillent en Suisse paient la TVA même lorsque leur chiffre d'affaires se situe en dessous de 10'000 francs.

ats/ptur

Publié