Modifié

Après les intempéries, le Tessin réclame de nouveaux systèmes d'alarme

Le Tessin suspend la recherche des trois personnes disparues. [Keystone - Ti-Press/Elia Bianchi]
Le Tessin suspend la recherche des trois personnes disparues / Le Journal horaire / 24 sec. / mercredi à 16:02
Les autorités tessinoises ont suspendu mercredi les recherches des trois personnes encore portées disparues après les intempéries de fin juin. Elles ont détaillé l'ampleur des destructions dans le Val Maggia, réclamant la mise en place de nouveaux systèmes d'alertes.

Les recherches des personnes disparues pourront être reprises en tout temps sur la base de nouveaux signalements, a assuré à Locarno le responsable de l'état-major de crise, Antonio Ciocco. Une recherche étendue à tout le Val Maggia n'a en revanche aucun sens, a-t-il fait valoir. 

La circulation vers le haut de la vallée, interrompue en raison de la destruction du pont de Visletto, devrait par ailleurs être rétablie dans les prochaines semaines. Le temps que l'armée construise un ouvrage provisoire un peu plus au nord que le pont endommagé. La nouvelle construction est conçue pour tenir environ une année.

Un débit jamais atteint

Le débit de la Maggia mesuré pendant les intempéries d'il y a dix jours était le plus élevé jamais enregistré, a annoncé le géologue cantonal Andrea Pedrazzini. Il a dépassé 800 à 900 mètres cubes par seconde à la station de mesure de Bignasco, un volume jamais relevé.

Une centaine de bâtiments ont été totalement ou partiellement détruits par les crues provoquées par les orages. Des centaines de mètres cubes de matériaux doivent par ailleurs être évacués dans les localités de Mogno et Prato Sornico.

>> Revoir le sujet du 19h30 trois jours après les intempéries :

Au Tessin, trois jours après les intempéries, les habitants du Val Maggia et les autorités constatent les dégâts
Au Tessin, trois jours après les intempéries, les habitants du Val Maggia et les autorités constatent les dégâts / 19h30 / 2 min. / le 2 juillet 2024

Des dégâts très importants ont aussi été constatés sur les captages d'eau communaux, aux aqueducs et aux systèmes d'égoûts, aussi bien en Val Bavona que dans le Val Lavizzara. Le système électrique n'a pas été épargné, comme le réseau routier. Un tronçon de 200 mètres de route cantonale a ainsi été détruit à Piano di Peccia.

Demandes d'aide

Douze demandes d'aide financière sont parvenues jusqu'à présent au canton en provenance de la haute vallée de la Maggia, a encore indiqué l'état-major de crise. Sept demandes sont issues du secteur agricole, et cinq de particuliers.

La fréquence accrue des intempéries, comme celles qui ont frappé le Val Maggia, résulte du changement climatique, a relevé pour sa part Claudio Zali, le chef du département cantonal des travaux publics et de l'environnement.

Autrefois, de telles intempéries étaient l'"événement du siècle". Aujourd'hui, la Suisse en compte au moins deux en l'espace d'un seul mois, a-t-il souligné, appelant de ses voeux la mise en place de nouveaux dispositifs d'alarme.

ats/lan

Publié Modifié