Publié

Nidwald, le lieu le plus attractif du monde pour les entreprises?

La population de Nidwald doit se prononcer ce dimanche 27 septembre sur une réduction du taux d’imposition des sociétés. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Nidwald pourrait devenir l'endroit avec le taux d'imposition des entreprises le plus bas du monde / Le 12h30 / 2 min. / le 23 septembre 2020
Le canton de Nidwald va-t-il devenir le lieu le plus attractif du monde pour les entreprises? La population du petit canton de Suisse centrale doit se prononcer dimanche sur une réduction du taux d'imposition des sociétés.

Si cette baisse est acceptée, Nidwald passerait devant Hong Kong. Le canton occupe pour l'instant la deuxième place du podium, établi par l'institut Bak Economics.

Actuellement, son taux d'imposition effectif pour les entreprises est de 10,1%. Les autorités cantonales proposent de réduire encore l'impôt sur le bénéfice, ce qui donnerait un impôt effectif de 9,8% et le plus bas du monde, selon l'institut bâlois.

En fait, cette votation est le résultat de la mise en oeuvre cantonale de la réforme fiscale des entreprises (RFFA) acceptée l'année dernière.

>> Lire: La réforme RFFA et la loi sur les armes largement acceptées par les Suisses

Pour se conformer à cette réforme qui supprime certains privilèges fiscaux accordés aux entreprises internationales, Nidwald a proposé un paquet de mesures, accompagné d'une baisse des impôts pour toutes les entreprises, histoire de rester attractif.

Mais ce point a été attaqué par référendum.

Alors que les autorités cantonales estiment que la réforme, dans sa globalité, sera positive économiquement, la gauche estime que ce n'est pas le moment de faire un cadeau aux entreprises, qui contribuent déjà faiblement aux recettes fiscales du canton. "Nous avons besoin de solidarité et non d'un traitement préférentiel unilatéral", selon elle.

Base imposable faible

Pour Marco Salvi, économiste chez Avenir Suisse, interrogé dans le 12h30, les enjeux sont bien différents pour Nidwald que pour un canton urbain.

"Nidwald comme d'autres cantons un peu isolés de la Suisse centrale peut se permettre des taux plus bas simplement parce qu'il a une base imposable faible, c'est-à-dire qu'il y a peu d'entreprises. Si on baisse les taux, le canton perd assez peu de revenu et peut même espérer en gagner en attirant de nouvelles entreprises".

Sandrine Hochstrasser/lan

Publié