Modifié

Brienz, la grande peur dans les montagnes grisonnes

Les glissements de terrains menacent Brienz (GR) [RTS]
Les glissements de terrains menacent Brienz (GR) / 19h30 / 2 min. / le 9 août 2020
Il y a trois ans, huit personnes étaient été ensevelies par un éboulement à Bondo. Dans les Grisons, la catastrophe est encore dans toutes les mémoires et aujourd'hui le village reste sous haute surveillance. Mais un autre hameau grison, Brienz, où vivent 80 personnes, est menacé.

C'est le plus important éboulement qu'a connu la Suisse depuis plus d'un siècle. Le 23 août 2017, plusieurs millions de mètres cubes de roches se détachent du Piz Cengalo, dans les Grisons, provoquant des laves torrentielles qui ravagent le village en contrebas. Huit randonneurs, emportés par la coulée, trouvent la mort.

>> Le glissement de terrain du 23 août 2017 filmé de près:

Le glissement de terrain dans les Grisons filmé de près [RTS]
Le glissement de terrain dans les Grisons filmé de près / L'actu en vidéo / 47 sec. / le 24 août 2017

Situé dans la région d'Albula dans les Grisons, Brienz abrite 80 âmes. Ce hameau est lui aussi menacé par l'instabilité du sol et des mesures y sont effectuées depuis près d'un siècle. A l’époque, le village ne se déplaçait que de quelques centimètres par an. Ces vingt dernières années, le mouvement s'est accéléré et la masse avance aujourd'hui d'environ 1,10 mètre par an.

Bâtiments démolis pour raisons de sécurité

A Brienz, la sécurité n'est plus garantie et les premiers bâtiments commencent à être rasés en raison de fissures trop importantes. Daniel Capitani a ainsi dû tout récemment se résoudre à démolir sa grange qui menaçait de s'effondrer. Quarante troncs d'arbres fixés pour soutenir l'édifice n'ont pas suffi.

"Ces deux ou trois dernières années, la progression a été fulgurante. Ces dernières semaines ou mois, on pouvait carrément observer l'évolution des fissures et on voyait la fente s'agrandir", témoigne cet habitant du village. D'autres bâtiments devraient subir le même sort que sa grange prochainement.

Tunnels de drainage dans la roche

Le phénomène s'explique par une couche souterraine qui se déplace jusqu'à environ 150 mètres de profondeur. Cette couche en mouvement est alimentée d’eau stagnante et le niveau monte avec le dégel des glaciers ou lors de fortes précipitations. Et lorsque le volume d’eau augmente, le glissement s’accélère.

>> Lire aussi: Le glacier de Tourtemagne coupé en deux après un effondrement spectaculaire et La fonte du permafrost va bouleverser nos habitudes en montagne

Au village, tout est entrepris pour tenter de stabiliser le sol, avec par exemple l'installation de tunnels de drainage. "Il faut se représenter un tunnel percé dans la masse rocheuse souterraine avec des perforations de drainage, qui permettent d’évacuer l’eau. Avec ce dispositif on tente de ralentir le glissement du village", explique Daniel Albertin, le président de la commune d'Albula.

Les autorités refusent l'alarmisme

Une autre menace pèse sur le village sous la forme d'une énorme paroi rocheuse qui risque de s'effondrer. L'an dernier, les habitants ont été informés de la situation et un plan d'évacuation d'urgence a été établi. Mais pour l'heure, les autorités se veulent rassurantes. "La surveillance se fait à l'aide d'une technologie de pointe. Cela devrait permettre de prévenir la population assez tôt si la situation devait dégénérer", relève Daniel Albertin.

Simona Caminada, Anne-Lise von Bergen

Publié Modifié

Le village de Brienz (GR)