Modifié le 01 avril 2020 à 19:08

Une fraude aurait favorisé l'UDC aux dépens des Vert'libéraux en Thurgovie

Le bâtiment du gouvernement thurgovien le 15 mars 2020, jour des élections cantonales
Le bâtiment du gouvernement thurgovien le 15 mars 2020, jour des élections cantonales [Gian Ehrenzeller - Keystone]
Le dépouillement des élections thurgoviennes du 15 mars aurait été entaché d'une fraude dans le comptage des bulletins. Elle aurait eu un impact en favorisant l'UDC au détriment des Vert'libéraux au Parlement. La Chancellerie d'Etat a déposé une plainte pénale.

La Chancellerie d'Etat du canton de Thurgovie a confirmé avoir découvert des irrégularités lors du décompte. Selon les vérifications effectuées à Frauenfeld, les listes électorales ont été dépouillées correctement, mais le résultat indiqué sur les fiches de contrôle ne correspond pas à la réalité. Or, ces fiches sont déterminantes dans la transmission des résultats.

Le contrôle a permis de découvrir que 200 listes inchangées du PVL ont été comptabilisées pour l'UDC, a déclaré le chef du service juridique de la Chancellerie d'Etat Marius Kobi. Tout indique qu'il s'agit d'une manipulation frauduleuse et non pas d'une erreur de procédure, a-t-il ajouté.

Parlement cantonal probablement recomposé

Le résultat final de l'élection du Parlement thurgovien devrait donc changer par rapport à celui proclamé le 15 mars. 46 des 130 sièges du Grand Conseil avaient été attribués à l'UDC (+2). Le PVL s'était vu, lui, obtenir huit députés (+1). Il faut toutefois attendre d'abord les conclusions de l'enquête pénale, a souligné Marius Kobi.

ats/vic

Publié le 01 avril 2020 à 18:50 - Modifié le 01 avril 2020 à 19:08