Modifié

Les discours de haine ont pollué la campagne électorale à Saint-Gall

Le conseiller d'Etat saint-gallois Martin Klöti. [Gian Ehrenzeller - Keystone]
Les discours de haine ont pollué la campagne électorale à Saint-Gall / La Matinale / 1 min. / le 6 mars 2020
Les Saint-Gallois renouvellent dimanche leurs autorités cantonales, à l'issue d'une campagne entachée par la polarisation grandissante et les discours de haine. A tel point que l'exécutif s'en est inquiété officiellement en début de semaine.

Le gouvernement saint-gallois s'est exprimé par voie de communiqué sur les dérives racistes dans le débat public et il y avait urgence à dénoncer la libération de la parole haineuse, estime le chef du département cantonal des Affaires sociales Martin Klöti.

"Ce qu'on a constaté, ce sont des affiches détruites, des croix gammées ou des paroles moches sur les affiches, des visages coupés. Il n'y a plus de respect envers les politiciens comme il y a vingt ans", explique-t-il vendredi dans La Matinale. Mais le problème ne date pas de cette campagne, analyse Martin Klöti: il s'est intensifié ces dernières années avec l'usage des réseaux sociaux.

Lutter durablement contre les discours de haine

Le gouvernement saint-gallois a pris également l'initiative de réunir l'ensemble des partis politiques et va organiser, après les élections, des ateliers afin mettre au point des solutions communes pour lutter durablement contre cette banalisation des discours de haine.

"Dans quelques semaines déjà on va commencer à préparer un workshop pour les présidents de tous les partis politiques du canton avec des experts en droit et en réseaux sociaux", explique le conseiller d'Etat. "Avec cela, on souhaite trouver un accord entre les partis contre le racisme et les discriminations."

Les outils développés ces prochains mois devront permettre aux partis du canton d'établir de bonnes pratiques et de savoir aussi réagir face à un abus. Ce sont autant d'outils qui pourront contribuer à apaiser les prochaines campagnes à Saint-Gall. Le ministre cantonal espère qu'ils pourront être utiles aussi ailleurs en Suisse.

Les deux grands enjeux des élections

Après les dernières élections fédérales, l'enjeu politique de ces élections sera notamment, pour les Verts, de confirmer leur progression. L'UDC, elle, va tâcher de maintenir sa prédominance au Grand Conseil saint-gallois.

Séverine Ambrus/oang

Publié Modifié